Joie Bordeaux-Bègles - 9 février 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14 - Les petites phrases du week-end - Etcheto: "Un exploit retentissant"

Etcheto: "Un exploit retentissant"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 10/02/2013 à 14:17 -
Par Rugbyrama - Le 10/02/2013 à 14:17
La grande joie du Bordelais Etcheto, la déception du Parisien Pool-Jones ou la mise au point du Clermontois Domingo... Les phrases marquantes du week-end.

Domingo, (pilier de Clermont): "On se rate les matches tout seul. A Perpignan déjà (il y a deux semaines, défaite 26-19) et là, c'est similaire. On perd des points qui pourraient être précieux en fin de saison. On a beaucoup joué, beaucoup relancé mais on a gaspillé ces munitions avec nos fautes. On s'est mis en danger tout seul et on a pris des grosses séquences. Il va falloir remettre les pieds sur terre, on se fait des promesses et on ne les tient pas."

Quesada, (entraîneur du Racing-Métro): "On s'était dit beaucoup de choses avant les matches retour. On est sur une bonne dynamique, on a remis les ingrédients qui nous avaient réussi en début de saison. Il y a encore des choses à améliorer mais quand on voit le niveau de l'équipe en face, garder cette dynamique est un exploit."

Darricarrère, (entraîneur des arrières d'Agen): "C'est une victoire importante pour le club, il faut dire qu'on l'attendait depuis longtemps. On voulait battre un des gros du championnat, c'est fait. Les garçons ont livré une très belle performance. Contre Montpellier, on n'était pas passé loin, à 14 contre 15. Cette fois, on peut savourer, même si ce soir, avec la victoire bonifiée de Bordeaux-Bègles, on se retrouve relégable. Mais il ne faut regarder les résultats des autres, on ne va s'intéresser qu'à nous. Si nous sommes capables de renouveler de tels matches, on devrait s'en sortir...".

Richard Pool-Jones (directeur sportif du Stade français): "On a payé cash toutes nos erreurs. Ce sont toutes ces erreurs accumulées qui nous ont coûté la partie. Castres a en revanche fait preuve de beaucoup de réalisme. Je suis très déçu".

Vincent Etcheto (entraîneur des lignes arrières de Bordeaux-Bègles): "Il ne faut pas qu'on tombe dans l'euphorie. On est vraiment heureux, je suis fier de nos joueurs comme je le suis depuis quatre ans. Je tiens à associer Raph (Ibanez, NDLR) à ce bonheur qui m'a appelé, qui a envoyé des messages. Cela a fait une mini polémique, on l'éteint de suite. Ce sont des gamins attachants qui des fois nous agacent, perdent le bonus à la dernière minute comme à Perpignan et sont capables de mener de 30 points contre Toulouse et d'en mettre 41 au très grand RCT qui est une équipe qui domine le championnat, c'est le Paris SG de notre Top 14. C'est un exploit retentissant. Hélas, on retombe dans la réalité quand on voit les résultats des autres équipes, Agen et Mont-de-Marsan qui ont gagné. Le petit plus est que l'on a gagné avec le bonus offensif, chose que l'on n'aurait même pas osé imaginer ce matin même. On a eu une mêlée conquérante, des avants agressifs dans le bons sens du terme, sur les rucks. On avait dit qu'on mettrait de la vitesse malgré les conditions, on a réussi. On a eu un Camille Lopez qui s'est hissé au niveau de Jonny Wilkinson. On ne va pas s'enflammer car on n'est pas en position pour. On a un objectif à tenir, le maintien au mois de mai, pas en mettre 40 à Toulon. C'est une belle marche qui est franchie".

L. Labit (entraîneur des arrières de Castres): "On est bien sûr content de ce résultat. C'est bien après le mois difficile que nous avons traversé. On a eu la réussite qui nous avait fuis ces derniers temps. C'est bien d'avoir stoppé cette spirale de défaites et de repartir sur une autre série. Ce qui est satisfaisant également, c'est le contenu de notre match, vraiment très intéressant. Pour la suite du championnat, nous sommes toujours maîtres de notre destin, avec cinq réceptions sur les neuf derniers matches. Il faudra bien les négocier".

Cabannes (troisième ligne de Mont-de-Marsan): "On est content, soulagé d'avoir cette première victoire à domicile. On avait gagné en Coupe d'Europe, mais cela n'avait pas le même parfum. Et puis il y a cette cerise sur le gâteau: l'essai du bonus. C'est génial ! Nos vieux démons sont réapparus en début de seconde période où l'on a eu 20 minutes un peu compliquées. On prend un carton. Et puis finalement, on a tenu bon et on a su renverser la vapeur sur le dernier quart d'heure. C'est très bien. On a envie de ne pas être ridicule et de se faire plaisir. On est un peu déçu par les résultats de Bordeaux-Bègles et Agen (victoires respectives sur Toulon et Toulouse, ndlr). On espérait qu'ils feraient un faux pas pour pouvoir un peu recoller et vivre une fin de saison palpitante. Mais ce n'est pas grave. Si on arrive à reproduire ce genre de prestation, on pourra peut-être embêter d'autres équipes. A notre échelle, on a envie de rester un peu ambitieux".

Lanta (manager de Bayonne): "Je suis satisfait de cette victoire logique et construite, après celle face à Castres. En première mi-temps, on a su mettre beaucoup de pression. Dommage que l'essai de Dwayne Haare n'ait pas été accordé. On les pousse à la faute puisque s'ils prennent trois cartons, ce n'est pas un hasard. Et en deuxième mi-temps, on domine et sur leurs deux incursions, on a su réagir. On prend conscience de nos qualités mais attention, tout le monde reste en course. On est loin de la fin du championnat".

Paillaugue (demi de mêlée de Montpellier): "On a des résultats positifs. Même si des joueurs importants sont absents, on est capable de produire du beau jeu et de gagner. On l'avait déjà vu en H-Cup. C'est bien pour la dynamique du groupe, c'est bien pour des joueurs qui n'ont pas beaucoup de temps de jeu. Même si cela a été difficile en première période où on s'est fait contrer par une équipe biarrote, on n'a pas paniqué et on a mis notre jeu en place pour trouver des brèches".