Montage samson botha maestri - meilleur deuxieme ligne - 7 juin 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14: Classement des meilleurs deuxième lignes de la saison

Classement des meilleurs deuxième lignes de la saison

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 13/06/2013 à 17:29 -
Par Rugbyrama - Le 13/06/2013 à 17:29
Suite de notre Top 5 des meilleurs joueurs du Top 14 poste par poste avec ce samedi les deuxième lignes. Botha, Samson et Maestri trustent le podium.
 

1: Bakkies Botha (Toulon). Les années passent et le deuxième ligne des Springboks, Bakkies Botha (33 ans, 76 sélections), ne semble pas pour autant baisser pavillon. Le Toulonnais représente l’archétype du joueur qui ne laisse jamais indifférent. Joueur admiré par certains, détesté par d’autres, une chose est certaine : le champion du monde 2007 n’a pas son pareil dans le championnat pour arriver à faire déjouer les équipes adverses. Très rugueux, dur au mal et véritable poison dans les mauls et rucks, son activité a été impressionnante. Au sein de l’alignement du RCT, il a constitué une option de choix en tant que premier sauteur. En mêlée, il a contribué à la bonne tenue du flanc droit de la mêlée varoise. Bref, une saison pleine où rares ont été les vis-à-vis à avoir réussi à le museler.

2: Christophe Samson (Castres). Quelle saison et surtout quelle revanche pour l’ancien Toulonnais ! Laissé par Bernard Laporte, il a choisi de rebondir à Castres cette saison. Bien lui en a pris puisqu’il a engrangé plus de temps de jeu (320 minutes de plus que l'an dernier) dans le Tarn. Récompensé par des convocations avec les Bleus, il a remporté également le bouclier de Brennus avec le CO. Très bon sauteur et contreur en touche, il s’est avéré être très précieux dans les zones de ruck.

3: Yoann Maestri (Toulouse). Titulaire à 17 reprises cette saison en championnat avec Toulouse et durant toutes les rencontres du XV de France durant le Tournoi des 6 nations, le deuxième ligne toulousain, Yoann Maestri en a imposé sérieusement de par sa dimension physique. Véritable guerrier et homme de l’ombre, il a appris à canaliser son côté sanguin, talon d’Achille durant ses premières années. Puissant en mêlée, bon défenseur et très endurant, il possède par ailleurs de bonnes qualités de sauteur en début d’alignement.

4: Romain Taofifenua (Perpignan). Une dextérité surprenante pour un joueur de son gabarit (127kg), capable de faire des passes de grande qualité d’une seule main. Et un abattage incroyable qui en font l’un des deuxième lignes français les plus mobiles. Un diamant brut encore à polir, certains erreurs étant encore mais à gommer. Mais il est jeune (22 ans) et l’avenir lui appartient. Il constitue avec Sébastien Vahaamahina l’un des duos les plus redoutés de l’Hexagone. Le futur attelage des Bleus ?

5: Mark Chisholm (Bayonne). Le deuxième ligne international australien, Mark Chisholm (31 ans ; 58 sélections), n’a raté aucun match avec les Basques en championnat. Mais plus que sa constance (24 titularisations en Top 14), c’est sa maîtrise qui en impose. Excellent sauteur, bon défenseur, gros pousseur, il n’en demeure pas moins un réel leader d’hommes. D’ailleurs, le duo d’entraîneurs Lanta-Deylaud n’a pas tardé à le nommer capitaine. Celui qui manquait au pack bayonnais.

Et aussi: François Van Der Merwe (Racing Métro), Alexandre Flanquart (Stade français), Loïc Jacquet (Clermont) et Sébastien Vahaamahina (Perpignan).

Retrouvez dimanche notre Top 5 des troisième ligne et votez pour le meilleur de la saison.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×