Rory Kockott - 12.04.2013 - Castres Bordeaux Begles - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14: Castres, l’appel à la révolte

Castres, l’appel à la révolte

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/04/2013 à 10:00 -
Par Midi Olympique - Le 18/04/2013 à 10:00
En concédant un match nul sur leur pelouse face à Bordeaux-Bègles (23-23), qui a ainsi assuré son maintien dans l’élite, les Castrais ont vu leurs poursuivants, Montpellier et le Racing-Métro, revenir à hauteur. L'écart de points entre les trois formations remet le barrage à domicile en question... Une réaction est attendue contre Mont-de-Marsan.

S’ils avaient fait le nécessaire pour s’imposer le plus largement possible contre l’UBB, les Castrais se seraient assurés une fin de saison plus sereine. Ils auraient pu gérer leur avance, effectuer certaines rotations pour reposer quelques cadres, et préparer leur plan de bataille pour les phases finales. Seulement voilà, ils ont commis un écart. Le deuxième à domicile cette saison. Pas aussi grave que le premier, certes (défaite contre Toulouse le 30 décembre dernier, 16-18), mais aux conséquences toutes aussi fâcheuses. Et le résultat ne souffre d’aucune contestation: l’envie des Girondins était supérieure: "Les grandes équipes, quand elles reçoivent des équipes du bas de tableau, remettent les pendules à l'heure. Nous n'avons pas su le faire. On n'arrive pas à imposer notre jeu et à gérer nos temps forts", pestait le flanker, Yannick Caballero.

Un coup de mou qui arrive au pire moment puisque le lendemain, Montpellier a dompté le champion de France (10-8), et le Racing s’est imposé avec le bonus à Mont-de-Marsan (9-34). Résultat, les Castrais conservent leur quatrième place au seul bénéfice d’un tout petit point d’avance sur le MHR et d’une victoire contre le Racing au match aller.

Caballero: "Ce n’est pas acceptable"

Fort heureusement, ce revers semble avoir piqué les Tarnais dans leur orgueil. Point d’excuse, ni de lamentation à l’horizon. Une consigne, une seule: "Il faut tout de suite se remettre au boulot et relever la tête. Ce n'est pas acceptable", appuie le troisième-ligne. Ce revers aura au moins un bénéfice: celui d’avoir valeur d’avertissement. En effet, Castres s’apprête à recevoir une autre équipe de bas de tableau: Mont-de-Marsan. A la différence des Girondins, les Montois n’ont plus rien à jouer. Mais la leçon semble avoir été retenue: "La venue de Mont-de-Marsan va être du même acabit. Les Montois n'ont plus rien à perdre et ils vont vouloir envoyer du jeu. A nous d'imposer le nôtre et de ne pas attendre de devoir réagir", avertit Caballero.

Même écho du côté du capitaine, le deuxième-ligne, Mathias Rolland: "Il faut se remettre la tête à l'endroit face à Mont-de-Marsan. Voilà quelques semaines que ce n'est pas brillant à domicile. Il ne faudra pas refaire la même entame et avoir le même comportement. Si on joue comme ça, ça deviendra compliqué." Conscients de leur erreur, les Castrais assument. Et refuse d’évoquer tout autre match que celui qui les opposera au Stade montois: "Il ne faut pas se projeter au-delà. Ce serait une erreur." Reste que les Castrais pourraient jouer le barrage à domicile lors de la toute dernière journée, sur la pelouse du... Racing-Metro. On a connu déplacement plus aisé.

 
 

commentaires


  • D4GLESH19/04/2013 07:21

    C'est juste, désolé. ^^

  • 231louis18/04/2013 22:26

    @Pierrot_USAP66 ahah bien trouvé

  • tja8118/04/2013 11:02

    j'espère que les entraineurs ne feront pas la même erreur que contre Bordeaux ils auraient du sortir kockott et dulin qui n'étaient pas dans le match surtout que l'effectif est presque au complet