Top 14

Top 14, Bordeaux-Bègles - Félix Le Bourhis: "Maintenant, on veut faire un peu plus peur"

Révélation du championnat à son poste il y a deux ans, le trois-quarts centre, Félix Le Bourhis, désire franchir un cap cette saison collectivement et individuellement. Fort d'un recrutement ambitieux, l'UBB semble aujourd'hui en passe d'accéder à sa requête.

 
Le Bourhis: "Bordeaux-Bègles veut faire un peu plus peur" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

La reprise du championnat approche à grands pas. Vous sentez-vous prêts?

Félix LE BOURHIS: Oui, on se sent bien. Nous avons commencé à travailler la vitesse, les accélérations et les courses depuis quelques temps donc ça va mieux. Nous nous sommes entraînés deux semaines sans ballon mais maintenant on a pris de l'avance sur notre plan de jeu. Nous bossons les détails, les combinaisons...

L'année dernière, vous aviez raté votre début de saison. La préparation doit être d'autant plus importante...

F.L-B: Exactement. L'année dernière nous n'avions pas fait un bon début de championnat. On a perdu beaucoup trop de matchs. Du coup cette saison, il sera prépondérant de bien démarrer pour assurer nos objectifs.

Quels sont-ils?

F.L-B: Nous n'avons pour l'instant pas vraiment fixé d'objectifs bien précis mais il faudra que l'on assure le maintien le plus rapidement possible afin de jouer avec sérénité. C'est important.

Au vu du recrutement effectué, l'équipe semble naviguer avec davantage de certitudes...

F.L-B: Oui, on sait que la deuxième année est toujours la plus délicate. Cette saison, nous sommes beaucoup plus complets. Thibault Lacroix est venu renforcer la ligne de trois-quarts et de gros costauds sont arrivés devant. C'est bien pour la rotation de l'effectif. L'année dernière, nous avions connu un gros coup de mou en hiver car les organismes étaient fatigués. Maintenant cela sera plus simple à gérer.

Top 14, Bordeaux-Bègles - Félix Le Bourhis: \"Maintenant, on veut faire un peu plus peur\" - Rugby - Top 14

 

Vous avez débuté vos matchs de préparation par une défaite face à Toulon. Qu'avez vous pensé de cette rencontre?

F.L-B: Nous avons mené pendant plus d'une heure mais lorsque l'on a revu le match à la vidéo, on a bien remarqué que nous n'avions rien proposé pendant quatre-vingt minutes. Du coup nous ne sommes pas vraiment satisfaits par cette rencontre. Il faudra montrer un autre visage face à Biarritz ce week-end. C'est une équipe qui à connu une saison délicate et qui aura à cœur de se rattraper.

Personnellement, êtes vous satisfait par vos performances en championnat?

F.L-B: Je trouve que je n'ai pas effectué une bonne saison, moi aussi je dois me rattraper. Il faut encore que je progresse ...

Dans quels secteurs en particulier?

F.L-B: Je dois progresser en défense, il faut aussi je sois bien plus constant dans la répétition de mes performances. Avec Vincent (Etcheto, NDLR) je tente de bosser sur mes approximations. Et puis au niveau physique j'en bave vraiment donc je râle beaucoup. C'est difficile de subir cela sans rien dire mais j'en ai besoin pour franchir un cap.

Collectivement, l'UBB sera attendu cette année...

F.L-B: Oui évidemment, nous avons maintenant beaucoup plus d'expérience dans ce championnat. C'est normal d'être attendu. C'est bien beau d'avoir la réputation d'équipe sympa, qui joue un beau rugby mais bon...

Êtes vous lassé par cette réputation?

F.L-B: Oui et non. Depuis deux ans, nous sommes l'équipe sympa du championnat. Nous voulons être un peu plus que cela. Maintenant, on veut faire un peu plus peur, tout en gardant ce système de jeu. L'année dernière, nous avons comptabilisé peu de larges défaites. Mis à part contre Toulon. Cela montre notre progression. Par exemple à l'extérieur, nous avons pris pas mal de bonus défensifs.

Comment avez vous vécu le départ de Camille Lopez pour Perpignan?

F.L-B: Nous l'avons bien vécu puisque le recrutement est venu compenser ce départ. Camille nous avait demandé notre avis, on en a discuté avec lui. Deux joueurs sont arrivés depuis, Bernard et Lonca. Ce sont deux supers éléments. Romain (Lonca) a une bonne main, nous apprenons à nous connaître. Il existe une vraie ambiance de travail, sans aucune animosité. C'est très agréable.

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |