Andrew SHERIDAN - 28.04.2013 - Saracens Toulon - demi-finale de H Cup - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, Bonne pioche du recrutement à Toulon - Andrew Sheridan: la marche avant

Top recrues 2012: Sheridan, la marche avant

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/06/2013 à 09:41 -
Par Midi Olympique - Le 20/06/2013 à 09:41
Andrew Sheridan vient de boucler sa première saison en Top 14. Une année plus que satisfaisante pour le pilier anglais qui était venu se relancer au RC Toulonnais. Il a finalement fait beaucoup mieux que ça: devenu titulaire indiscutable, reconnu par beaucoup comme étant le meilleur pilier gauche du championnat, l'Anglais a été sacré champion d'Europe. Pas mal pour une première...

Annoncé comme l'une des recrues phare du Top 14 l'été dernier, Andrew Sheridan n'a pas déçu. Arrivé en provenance du club mancunien de Sale, le pilier international anglais s'est rapidement imposé au sein de l'effectif toulonnais. Impressionnant en mêlée, agressif et puissant dans les rucks et infranchissable défensivement sur les phases d'affrontements directs, il a tout simplement évincé du poste de titulaire, le Gallois Gethin Jenkins, pourtant vainqueur du Tournoi des VI Nations avec sa sélection.

Il y avait quand même des garanties sur le gaucher anglais qui n'est tout de même pas le premier venu: Andrew Sheridan, c'est un gabarit effrayant (1 ,93m ; 120kg), quarante sélections avec le XV de la Rose, deux Coupes du Monde dont une finale en 2007 perdue contre l'Afrique du Sud, ainsi que deux tournées des Lions britanniques et irlandais en 2005 et 2009. La seule interrogation que l'on pouvait avoir à son sujet était de savoir si du haut de ses 33 ans, il allait supporter le rythme effréné de l'élite française.

Toujours aussi performant ?

Sortant d'une saison où il avait très peu joué à Sale (seulement 8 matchs en 22 journée), l'Anglais a tout bonnement été titularisé à 29 reprises (Top 14 et Heineken Cup confondus) avec Toulon, voyant son temps de jeu multiplié par quatre par rapport à l'an passé (atteignant presque les 2000 minutes de jeu). Régulier, il a enchaîné des prestations de premier plan tous les week-ends de cet exercice 2012-2013, achevant sa première année en France par deux finales. L'une, remportée face à Clermont, l'autre perdue au Stade de France contre le Castres Olympique. Cette dernière est probablement le seul point noir de sa saison.

Ne parvenant pas à prendre la mesure de son adversaire du soir, Karena Wihongi, en mêlée fermée, Andrew Sheridan n'a pas su sonner la révolte à ses coéquipiers lors de cet épilogue du Top 14. Le pilier anglais a donc rapidement gagné la confiance de Bernard Laporte et le cœur du public toulonnais. Il sera l'une des valeurs sures du pack Rouge et Noir la saison prochaine.

 
 

commentaires


  • Vive_le_Bearn21/06/2013 21:35

    L'un des meilleurs piliers du monde, sans aucun doute. Bravo à lui !!!

  • adrien8320/06/2013 11:23

    @TenveuJenai Ben vas y toi...

  • LaGraule20/06/2013 00:11

    Je pensais qu'on pourrait crever les anglais une fois chez nous avec nos arbitres Force est de constater que les joueurs ont la mémoires courtes... Sinon ouais bon pillard !