Senekal - Bayonne - Avril 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, Bayonne - Dewald Senekal: "Nous savons ce que les entraîneurs attendent de nous"

Senekal: "On sait ce que les entraîneurs attendent de nous"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/06/2013 à 09:08 -
Par Midi Olympique - Le 19/06/2013 à 09:08
Pour sa deuxième saison à Bayonne, Dewald Senekal était heureux de retrouver le chemin de l’entraînement. Il admet également avoir hâte que son ancien compère à Agen, le deuxième ligne, Lisiate Fa’aoso, le rejoigne sur la côte basque.
 

La reprise de l’entraînement a-t-elle été difficile ?

Dewald SENEKAL : Non, nous nous sommes reposés pendant cinq ou six semaines, donc tout le monde revient en pleine forme avec l’esprit libéré. Je sens déjà une bonne ambiance et beaucoup de légèreté dans le vestiaire car une grande partie de l’équipe est la même que la saison dernière. Nous savons ce que les entraîneurs attendent de nous et cela rend aussi la reprise plus facile.

Vous attendiez-vous à subir tout de suite des séances d’entraînement intenses comme celle de mardi matin ?

D.S. : Oui, Christian Lanta et Christophe Deylaud travaillent toujours comme cela. Trois semaines de boulot très chargées nous attendent avec de la course et de la musculation afin de se préparer au mieux pour la longue saison qui se profile. C’est toujours difficile de travailler ces choses pendant la saison entre les matchs, donc on essaye de se forger une base physique solide dès le début afin de moins souffrir sur le terrain par la suite.

Beaucoup d’anciens Agenais vont bientôt vous rejoindre (Fonua, Vaka, Monribot, Muller, Fa’aoso). Avez-vous hâte de les retrouver ?

Icon Sport

D.S. : Oui évidemment, il me tarde de retrouver mes amis. Je pense que c’est une bonne affaire pour Bayonne de les avoir récupéré. L’avantage est aussi qu’ils connaitront déjà la manière de travailler de l’encadrement, donc leur intégration sera facilitée.

L’arrivée de Lisiate Fa’aoso a été officialisée tardivement. Vous-êtes vous tenu informé de l’avancée de son transfert durant la trêve ?

D.S. : Nous avons effectivement beaucoup parlé ensemble ces dernières semaines. Même lorsque j’étais en Afrique du Sud, je lui ai téléphoné afin d’avoir des nouvelles précises sur sa signature qui s’est finalement faite au dernier moment. Je pense qu’il s’agit d’une très bonne recrue pour l’Aviron, car c’est important d’avoir du monde à tous les postes et de renforcer la concurrence pour être le plus compétitif possible.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×