Scott Spedding - bayonne biarritz- 30 septembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, Bayonne-Biarritz - Derby explosif: Mode d’emploi

Derby explosif: Mode d’emploi

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/02/2013 à 14:22 -
Par Rugbyrama - Le 28/02/2013 à 14:22
La 20ème journée de Top 14 démarrera sur les chapeaux de roues, ce vendredi soir, avec le deuxième acte du derby basque, qui se jouera cette fois à Jean-Dauger. Supporters, joueurs, entraîneurs, sont déjà en ébullition.

On pouvait difficilement imaginer de meilleures circonstances pour relever encore la saveur déjà particulière de ce derby basque. D’un côté, l’hôte, Bayonne, qui a été rossé la semaine dernière à Toulouse (42-6). Bête blessée ? Pensez-vous... Les Bayonnais préparaient déjà ce derby, et avaient préservé l’essentiel de leurs cadres pour ce rendez-vous capital. Il faut dire que la victoire du premier acte du derby en septembre dernier, acquise sur la pelouse d’Aguilera, avait "sans doute véritablement lancé notre saison" de l’aveu même du coentraîneur Christian Lanta sur le site du club cette semaine. De l’autre, Biarritz, qui a encaissé sa troisième défaite à domicile la semaine dernière contre le Racing. Un revers cinglant, non bonifié (11-23). Dur à avaler, pour une formation qui voit la sixième place qualificative s’éloigner dangereusement. "Nos résultats respectifs du week-end ne font que conforter mon point de vue", prolongeait Lanta. Voilà pourquoi depuis lundi, le Pays basque s’embrase.

Spedding: "Il y a quelque chose d’irrationnel"

Premiers témoins, les joueurs étrangers, qui n’en croient toujours pas leurs yeux. A commencer par Scott Spedding, l’arrière sud-africain de l’Aviron: "Très sincèrement, et même si j'ai entendu parler de ce match sîtôt mon arrivée au Pays basque, je ne pensais pas que les supporters des deux équipes accordaient autant d'importance à cette rencontre. Il y a d'ailleurs quelque chose d'irrationnel, ce ne sont que deux matches dans une saison... En Afrique du Sud, les derbys sont plutôt rares. Et quand on en trouve, c'est au niveau amateur. Plusieurs sentiments ressortent de ce match: de la fierté, de l'honneur. Une certaine idée aussi du défi. Biarritz reste au-dessus de Bayonne, le petit veut faire essayer de tomber le grand".

La formule pose le décor, et donne une indication sur le niveau d’application vu cette semaine lors des séances d’entraînement: "J'attendais avec impatience ce lundi, comme le coup d'envoi d'une semaine particulière", avouait Lanta, dans une interview diffusée sur le site internet du club. "J'avais hâte de retrouver les joueurs pour préparer avec la plus grande des minuties ce rendez-vous unique dans une saison. On sent que tout l'environnement du club se passionne pour ce match. Combien de supporters ai-je croisé ces derniers jours qui ne me parlaient que de ce rendez-vous? Il parait que le derby se vit à Jean-Dauger. Je suis impatient de le découvrir". Et nous de le redécouvrir...

 
 

commentaires


  • pays5002/03/2013 11:48

    derby explosif..sauf que les pétards étaient mouillés

  • 6toutvabien502/03/2013 08:56

    Les biarrots il est temps de vous sortir les doigts du ... pour éviter que l'on s'ennuie autant ...

  • toulon2401/03/2013 19:00

    Hé, ne vous trompez pas les gars, faudra viser entre deux poteaux et non contre un mur et jouer avec un ballon ovale et non une pelote !!! Bon match .....