Luke McAlister - toulouse grenoble - 4 mai 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14 (26e journée) - Stade toulousain-FCG (57-7): Toulouse assure le spectacle

Toulouse assure le spectacle

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/05/2013 à 19:01 -
Par Rugbyrama - Le 04/05/2013 à 19:01
Pour leur dernier match de la phase régulière à Ernest-Wallon, les Toulousains, champions de France en titre, ont été sans pitié envers les Grenoblois.
 

Il y avait comme un parfum de changement ce samedi après-midi à Ernest-Wallon. Habitué à truster le sommet du classement ces dernières années, le Stade toulousain jouait cette fois pour valider sa troisième place à l’issue de la phase régulière. Une saison faite de hauts et de bas où même la H Cup, compétition qui a érigé le club haut-garonnais au rang de monument du rugby européen, ne lui a pas tellement souri (éliminé en phase de poule puis battu à Perpignan en quart de finale du Challenge européen). Un changement dans le statut du double champion de France en titre, mais également un changement d’hommes avec la dernière à Ernest-Wallon de trois joueurs dont deux institutions de la maison Rouge et Noir : Yannick Jauzion et Jean-Baptiste Poux (onze saisons chacun à Toulouse).

Dans un après-midi toulousain ensoleillé, leur dernier tour de piste dans l’enceinte des Rouge et Noir a été fêté comme il se doit. Huit essais en guise de feu d’artifice, et une standing ovation offerte à chacun en seconde période par un Guy Novès complice. L’histoire retiendra que Jauzion, Poux et Burgess en ont terminé à Ernest-Wallon en phase réguilière, tunique rouge et noir sur les épaules, sur la plus large victoire du Stade toulousain cette saison en championnat (57-7).

Grenoble déjà en vacances

On n’a pourtant pas forcément vu le meilleur Toulouse de ces trois dernières années ce samedi. Fautes de main et imprécisions techniques ont parfois pollué la partition du double champion de France en titre. Mais en face d’eux, ils avaient clairement des adversaires déjà tournés vers les vacances. Totalement dépassés durant les trois-quarts de la partie, les hommes de Fabrice Landreau ont subi la marée. Que ce soit en conquête ou en défense, les héros de la journée précédente contre Toulon (26-25), avec une équipe, il est vrai, remaniée, ont rapidement rendu les armes après le deuxième essai toulousain (27e). L’essai de Dupont au retour des vestiaires (42e) était pratiquement la seule incursion dangereuse des Isérois dans les 22 mètres adverses.

Pour eux, la saison se terminent sur cette déculottée qui n’enlève pas leur mérite tout au long de la saison. Pour Toulouse en revanche, le plus dur commence avec les phases finales, mais la mission du jour est accomplie. Les Toulousains attaqueront les barrages avec le plein de confiance avec la réception du Racing-Métro.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×