Top 14

Top 14, 26e journée: Racing-Métro: une marche à franchir

Assuré de participer à ses quatrièmes phases finales consécutives, le Racing-Métro espère retrouver son état de forme de l’hiver avant d‘affronter Castres ce week-end, lors de la dernière journée de championnat, pour éventuellement gagner le droit de disputer un barrage à domicile.

 
Racing: une marche à franchir - Rugby - Top 14Icon Sport
 

En s’inclinant face au Stade français lors de la dernière journée de Top 14, le Racing-Métro a clairement fait une mauvaise opération dans la course au barrage à domicile. Distancés de quatre points par Castres, les hommes de Gonzalo Quesada sont presque obligés de battre leur rival samedi en décrochant un point de bonus offensif, s’ils veulent que les phases finales passent par leur Stade Yves-du-Manoir.

Pas une mince affaire, surtout lorsque l’on sait que seul Toulon est parvenu à réaliser une telle performance cette saison. Pour Henry Chavancy, le centre francilien, l’occasion d’offrir à son public un match couperet pour la première fois depuis la remontée du club est trop belle pour être gâchée. "Nous, les joueurs, aimerions redonner à nos supporters ce qu’ils nous ont apporté tout au long de la saison, même lorsque ça allait moins bien. Un barrage à Du Manoir, ce serait magnifique et ce groupe veut marquer l’histoire du club", confie-t-il ainsi sur le site internet du club.

Enfin gagner un match couperet!

Depuis sa remontée dans l’élite en 2009, le Racing-Métro a toujours participé aux phases finales. Défaits de justesse en barrage à Marcel-Michelin l’année du titre clermontois, les Racingmen avaient réalisé une saison formidable l’année suivante, terminant seconds de la phase régulière… avant de s’incliner à la surprise générale face à Montpellier en demi-finale. Lors de l’exercice suivant, c’est Toulon qui a mis fin aux rêves des Ciel et Blanc une nouvelle fois au stade des barrages.

Trois rencontres à élimination directe en trois ans pour autant de défaites donc. Une statistique difficile à oublier. Mais comme aime à le rappeler Chavancy, les barrages ne focalisent pas encore l’attention des Franciliens. "Nous y pensons forcément mais nous nous focalisons tout d’abord sur cette dernière journée. Nous avons l’habitude de dire que nous prenons match après match. C’est la réalité. Nous avons vécu tant de choses cette saison. Seule la prochaine rencontre nous intéresse. Mais elle décidera aussi de beaucoup de chose."

Une dynamique à retrouver

Après une série de neuf victoires consécutives en 2013, les défaites face à Toulouse puis au Stade français ont perturbé les plans du club de Jacky Lorenzetti. Le trois-quarts centre en est conscient et espère que la réception de Castres sera le point de départ d’une nouvelle dynamique. "Forcément, ce match revêt une haute importance. Il nous faut l’emporter pour empocher le droit de jouer un barrage à domicile. Ce sera compliqué car nous devons prendre le bonus offensif sans leur laisser le bonus défensif ou bien s’imposer par plus de 21 points d’écart. Ce match sera aussi un moyen de nous remettre dans la dynamique de victoire après cette défaite face au Stade Français."

Pour préparer au mieux cette rencontre capitale, les Francilliens viennent de passer quelques jours en Espagne afin de rassembler le groupe loin du quotidien habituel. Chavancy le confirme, lui et ses coéquipiers étaient "dans de parfaites conditions afin de préparer les échéances à venir." Samedi, ils n’auront donc aucune excuse.

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |