Joie Bayonne contre Montpellier - 20 avril 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, 25e journée - Bayonne-Montpellier (32-26) - Bayonne sourit, Montpellier s'en contente

Bayonne sourit, Montpellier s'en contente

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/04/2013 à 21:18 -
Par Rugbyrama - Le 20/04/2013 à 21:18
Bayonne a offert une belle copie au public de Jean-Dauger, dominant Montpellier (32-26). Le MHR, lui, profite du revers de Perpignan, pour se qualifier.

L'Aviron a réussi sa sortie. Pour leur dernière rencontre de la saison à domicile, les Bayonnais, qui n'ont pourtant plus rien à jouer dans ce championnat, ont fait preuve d'abnégation pour venir à bout de Montpellier (32-26). Et fêter ainsi de la plus belle des manières le centenaire du premier titre de champion du club. Arborant pour l'occasion un maillot collector, les coéquipiers du jeune Matthieu Ugalde, titularisé à l'ouverture, ont surtout su ne pas s'affoler. Même lorsque le visiteur montpellierain faisait preuve d'un froid réalisme pour rester au contact au tableau d'affichage. Car s'ils avaient entamé la rencontre tambours battants, avec un premier essai précoce de Marvin O'Connor suite à un modèle de combinaison en touche (3e), les Basques allaient longtemps souffrir de leur indiscipline, d'une conquête défaillante, et d'une approximation dans le jeu - qu'ils partageaient avec leur adversaire.

C'est finalement dans les derniers instants du premier acte que la rencontre allait basculer. On jouait la 35e minute. A l'attaque sur les 22 mètres de Montpellier, Bayonne reculait sous la pression de la défense adverse. Jusqu'à ce que Sam Gerber ne soit servi sur son aile. Il tapait à suivre et voyait le rebond lui être très favorable. Le plus prompt sur le ballon, Benoît Paillaugue, était contraint de pousser volontairement le ballon de la main, hors des limites du terrain. Carton jaune pour le demi de mêlée et essai de pénalité pour l'Aviron, qui repassait en tête (17-12). Dans la foulée, John Beattie était lui aussi exclu pour dix minutes, pour un plaquage à l'épaule. Et le MHR, en double infériorité numérique pour de longues minutes, rentrait aux vestiaires avec huit longueurs de retard. Un écart qu'il n'allait jamais combler malgré ses efforts en seconde période.

Montpellier qualifié

Car les Héraultais étaient venus avec de réelles intentions en terres basques, eux qui restaient sur trois succès en Top 14, dont deux à l'extérieur. D'autant qu'une victoire aurait validé d'office leur ticket pour les barrages. Mais si Montpellier doit se contenter du bonus défensif, le finaliste 2011 sera tout de même au rendez-vous des barrages pour la troisième saison consécutive grâce à la défaite de Perpignan à Agen (23-15). De quoi compenser la déception des joueurs et du staff à l'issue de cette rencontre dont le contenu n'aura pas vraiment satisfait. Si le MHR s'est montré dominateur en conquête, il a trop pêché dans le jeu et s'est montré trop approximatif pour réellement prendre l'ascendant sur son adversaire. Un mal qu'on ne connaissait guère cette saison chez les partenaires de Fulgence Ouedraogo.

Certes, les Montpellierains ont un temps cru qu'ils pourraient renverser le cours de la rencontre, lorsqu'Alex Tulou profitait d'une grosse mésentente bayonnaise dans l'en-but pour aplatir (26-23, 63e). Mais c'est bien grâce à la botte d'un Paillaugue en réussite (7/9), notamment de loin, que les Héraultais ont pu rester au contact à la marque, aussi bien avant et qu'après la fin de première période cauchemardesque. Mais cette rencontre relativement intense devrait au moins avoir le mérite de permettre à Fabien Galthié de fixer les priorités de travail en vue des phases finales.

 
 

commentaires


  • HerriKirolak22/04/2013 22:18

    @agurjaunak oui sans doute mais ça nous fait tellement plaisir de vous laisser derrière.

  • agurjaunak22/04/2013 19:11

    Chers amis Bayonnais si votre seule ambition est de finir devant le BO vous êtes bien des tristes !!

  • busti6422/04/2013 14:35

    Alors monsieur un peu de respect.