Brice DULIN - castres bordeaux bègles - 12 avril 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, 24e journée, CO-Bordeaux-Bègles (23-23): La mauvaise affaire de Castres, l'UBB maintenue


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/04/2013 à 23:10 -
Par Rugbyrama - Le 12/04/2013 à 23:10
La mauvaise affaire de Castres, Bordeaux maintenuFace à une équipe de Bordeaux-Bègles sans pression, Castres a perdu des précieux points sur ses concurrents directs. L'UBB est maintenu en Top 14 (23-23).

A voir les sourires bordelais et les mines déconfites des Castrais au coup de sifflet final, il n’était pas difficile de comprendre à qui profitait ce résultat nul. Il faut dire que dans la course pour un barrage à domicile, le CO a laissé de grosses plumes ce vendredi à domicile (23-23). La victoire à Perpignan (20-21) aurait pu être un tournant positif pour les hommes du duo Travers-Labit, qui vont finalement devoir batailler jusqu’au bout avec Montpellier et le Racing-Métro, en embuscade juste derrière. Une conquête chahutée, un jeu au pied défaillant et une fébrilité qui peut inquiéter à l’approche des phases finales. La réception de Mont-de-Marsan devrait certes leur permettre de repartir de l’avant. Mais la perspective d’un dernier match au Racing-Métro pourrait donner quelques sueurs froides du côté du Tarn.

Bordeaux-Bègles assure son maintien et condamne Agen

Des sueurs froides, les Bordelais n’en ont pas vraiment eu en début de match. Pourtant, on pouvait s’attendre au pire pour les Girondins, qui avaient laissé plusieurs cadres au repos (Lopez, Talebula, Florea, Deboulbès, Avei…). Mais les joueurs de l’UBB ont rapidement montré qu’ils n’étaient pas venus en touristes, posant beaucoup de problèmes aux Castrais lors des premières minutes. Une domination concrétisée par un essai de Jefferson Poirot (3-10, 23e) suite à une très bonne initiative de l’ouvreur argentin Nicolas Sanchez. Le Castres olympique est ensuite parvenu à réagir, profitant des deux cartons jaunes infligés à Leupolu et Tisseau pour à son tour passer la ligne d’en-but adverse au terme d’une séance de mêlées conclue par un essai de pénalité (13-10, 40e). Un retournement de situation qui précédait un retour en force du CO après la pause. Après un coup d’envoi de Talès mal réceptionné, les Girondins encaissaient un deuxième essai par l’intermédiaire de Caballero (20-10, 43e). Un essai pourtant entaché d’une obstruction de Matthias Rolland et de Rory Kockott, coupables d’avoir retenu le demi de mêlée adverse, Julien Seron, mais passée à l’as par l’arbitre vidéo malgré la sollicitation de M. Ruiz.

Alors qu’on croyait les Girondins coulés, ils ont finalement réagi avec un essai sur interception de…Seron (20-20, 63e), puis une dernière pénalité pour égaliser après la sirène (23-23). Il suffisait d’un point à l’UBB pour assurer son maintien et condamner Agen à la descente. Bordeaux-Bègles en a ramené deux et a confirmé sa très bonne année 2013, lors de laquelle il affiche le même bilan comptable que son adversaire du soir (25 points au total). Qui a dit que le nul était logique ?

 
 

commentaires


  • chap 3314/04/2013 19:11

    Votre 10 est une tête de lard, il manque des pénalités immanquables ...

  • chap 3314/04/2013 19:08

    Ah oui, Julien a fait son meilleur match. Good luck à lui !!!!

  • chap 3314/04/2013 19:02

    nous, on ne joue pas de phases finales, ni en Top 14, ni en HCup, alors vous pourriez faire une impasse ... Allez l'UBB !!!