Remi Tales - Perpignan castres - 30 mars 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, 23e journée, Usap-CO (20-21): Coup de tonnerre à Perpignan

Coup de tonnerre à Perpignan

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/03/2013 à 21:22 -
Par Rugbyrama - Le 30/03/2013 à 21:22
Battu au Racing la semaine passée, Perpignan a une nouvelle fois perdu contre un concurrent direct à la qualification, Castres (20-21).
 

Et Perpignan échoua d'un petit point. Un véritable choc pour les Usapistes, qui rumineront sans doute longtemps les nombreuses munitions gaspillées sur leur pelouse d'Aime-Giral. Touche totalement défaillante - notamment dans les moments décisifs -, problèmes de finition, maladresses dans les transmissions et dans les tentatives de but... C'en était trop face à une équipe de Castres venue avec de réelles intentions en terres catalanes.

D'autant que le CO a fait preuve d'un froid réalisme pour faire la différence dans cette rencontre d'une rare intensité, aussi bien dans l'engagement que dans les intentions de jeu. Face aux poteaux tout d'abord, avec un 100% pour les buteurs Romain Teulet et Rory Kockott. Dans le jeu ensuite, les Tarnais ayant profité de deux inattentions adverses pour inscrire autant d'essais. Le premier était sans doute le plus cruel pour l'Usap, puisqu'il intervenait après quelques secondes de jeu seulement, et sur une interception de Max Evans devant James Hook. Le centre écossais venait de jeter un grand froid dans les travées d'Aimé-Giral (0-7, 2e). Et il aurait pu se transformer en véritable bourreau s'il n'avait pas été repris in extremis par Richard Haughton au moment de punir un nouveau turnover (73e). Un peu plus tôt, c'est tout de même lui qui était déjà à l'origine du second essai des siens : il était pris sans ballon après avoir tapé à suivre suite à une envolée sur l'aile droite. Kockott jouait alors vite la pénalité, se jouant d'une défense plutôt passive pour aplatir (6-18, 62e).

Réveil tardif pour Peprignan

Le scenario de ce samedi laissera d'autant plus de regrets à Perpignan que tableau est loin d'être totalement noir. Car, après une première période difficile, les Catalans se sont montrés bien plus incisifs au retour des vestiaires. Se procurant du même coup de très nombreuses occasions. Romain Taofifenua puis Sona Taumalolo voyaient tout d'abord leurs essais refusés, mais l'on sentait l'Usap sur la bonne pente. Problème : les hommes de Marc Delpoux allaient à tarder à forcer le verrou tarnais. Alasdair Strockosch devait en effet attendre la 65e minute pour finir dans l'en-but, profitant d'un service au cordeau d'Henry Tuilagi. Et si Sébastien Taofifenua scorait à son tour (71e), l'Usap n'allait pas parvenir à donner le dernier coup de rein nécessaire à dépasser un CO qui aura fait la course en tête de bout en bout.

Résultat, l'Usap laisse filer Montpellier dans la course aux barrages. Vainqueur chez la lanterne rouge Mont-de-Marsan (17-30), le MHR compte désormais six points d'avance sur son adversaire direct. De quoi aborder sereinement cette dernière ligne droite, qui se conclura par un derby décisif lors de l'ultime journée. Pour Castres en revanche, cette victoire à l'extérieur, la première de 2013, est particulièrement bienvenue. Avec le retour du Racing-Metro, véritable rouleau compresseur depuis neuf journées, les Tarnais n'étaient plus sûrs de disputer leur barrage à domicile. Ils s'offrent ainsi un petit sursis. Et n'ont plus que trois matches à tenir.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×