Joie delon armitage palisson - stade français toulon - 30 mars 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, 23e journée (bilan): Toulon frappe fort, Picamoles sur sa lancée

Toulon frappe fort, Picamoles sur sa lancée

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 01/04/2013 à 16:50 -
Par Midi Olympique - Le 01/04/2013 à 16:50
La large victoire de Toulon, la lourde défaite de Bayonne, le geste génial de Yachvili, la démonstration de Picamoles, la série noire de Grenoble ou le fatalisme de Marc Delpoux, retrouvez tous les événements qui ont marqué la 23e journée de Top 14.

EN HAUSSE

Toulon

Défait à Bayonne la semaine dernière (28-33), le RCT a su se ressaisir face au Stade français. Dans le sillage d’un Wilkinson en « mode métronome », les hommes de Bernard Laporte n’ont pas fait de détail à Lille (43-11). Juste avant leur premier match couperet de la saison, les Toulonnais se sont montrés très convaincant, et conserve donc deux points d’avance sur Clermont dans la course à la première place.

EN BAISSE

Bayonne

Après une belle série de trois matchs sans défaite et notamment une victoire face au leader toulonnais la semaine dernière, l’Aviron a lourdement chuté en terres bordelaises (39-13), samedi. Principalement en cause dans cette défaite, l’entame de match des Basques, tout simplement catastrophique. Menés 22-0 après à peine plus de vingt minutes de jeu, les coéquipiers de Mark Chisholm n’ont pas été en mesure d’inquiéter une formation bordelaise pas encore mathématiquement assurée du maintien.

LE JOUEUR

Louis Picamoles (Toulouse)

Dans la continuité d’un Tournoi épatant sous le maillot du XV de France, Louis Picamoles s’est une nouvelle fois montré à son avantage samedi, lors de la victoire de son club face au Racing Metro (27-26). Puissant et perforant comme à son habitude, il a constamment permis à ses coéquipiers de jouer en avançant. Seul bémol à la prestation du numéro huit toulousain, un carton jaune reçu à la 40e minute pour un plaquage jugé dangereux par Laurent Cardonna. On notera d’ailleurs que c’est en son absence que Jonathan Wisniewski a inscrit le seul essai des Racingmen.

L’ESSAI

Erik Lund (Biarritz)

On savait Dimitri Yachvili habile de ses pieds, comme l'ont prouvé ses 17 points encore inscrits vendredi soir lors de la victoire du Biarritz Olympique face à Grenoble (33-16). Toutefois, c’est à travers un geste beaucoup plus atypique que le demi de mêlée international s’est distingué sur la pelouse d’Aguiléra. On joue alors la 76e minute et les Basques mènent 23-16. Erik Lund contre une tentative de dégagement grenobloise, Yachvili suit bien, mais un rebond capricieux le met en difficulté. L’idée lui vient alors de tenter une talonnade pour permettre à son deuxième ligne d’aller à dame. Un geste d’instinct qui a totalement piégé la défense grenobloise et qui a permis au BOPB de définitivement sceller le score de la rencontre.

LA STAT

5

Véritable équipe surprise du début de saison en Top 14, Grenoble a longtemps été concerné par la course aux phases finales. La question de savoir quand allaient "craquer" les hommes de Fabrice Landreau revenait souvent et il semblerait que l’on connaisse désormais la réponse. Leur première défaite à domicile de la saison face à Clermont le 23 février, résonne aujourd’hui comme le point de départ d’une série en cours de cinq défaites de rang. Avec quatorze points de retard sur le Racing-Metro, sixième, le promu grenoblois s’apprête désormais à vivre une fin de saison sans réel enjeu, qui ne gâche toutefois en rien ses belles retrouvailles avec l’élite.

LA DECLA

Marc Delpoux (Perpignan)

"C’est foutu pour les six premiers, c’est fini", a-t-il confié après la défaite des siens à Aimé-Giral contre Castres (20-21), autre prétendant à la qualification.

 
 

commentaires


  • rene0155003/04/2013 21:14

    C'est pour l'équipe de Grenoble qu'il n'y a plus d'hors-jeu puisque c'est un grenoblois qui est contré, si le ballon va vers l'embut du BO, mais dans ce cas il va vers celui de Grenoble, Yachevili sur ce contre est placé devant donc hors-jeu enfin il me semble. D'ailleurs pendant le direct Fabien PELOUS le signal.

  • PapyST03/04/2013 08:41

    Sauf que le contre n'est pas considéré comme une action de jouer le ballon donc la règle ne s'applique pas puisque la dernière action de jeu est celle d'un adversaire (coup de pied).

  • rene0155002/04/2013 21:49

    Bien sûr qu'il est hors jeu, même RR dans son article le tour de Midi Olympique le dit. Extrait de la règle 11 hors-jeu et en jeu dans le jeu courant: Un joueur est considéré comme hors-jeu dès lors qu’il se trouve en avant d’un coéquipier qui porte le ballon ou en avant d’un coéquipier qui a joué le ballon en dernier. Cette règle est applicable à toutes sortes de situations.