Top 14

Top 14, 23e journée - Biarritz-Grenoble (33-16) - Biarritz chante sous la pluie

Biarritz Olympique33 - 16Grenoble

Biarritz n'a pas tremblé face à Grenoble (33-16) malgré des conditions très difficiles. Le BOPB dépasse le club isérois et peut briguer la septième place.

 
Biarritz chante sous la pluie - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Inévitablement, on savait que la forte pluie sur Aguilera allait empêcher les grandes envolées. Pas loupé. Entre deux équipes qui ne devraient (a priori) plus jouer grand-chose jusqu’à la fin du championnat - hormis le Challenge européen pour le BOPB - la partition s’est en fait résumée à de nombreux ballons portés. Et surtout des fautes répétées, des maladresses ballon en main. Dominé, c’est pourtant le FCG qui avait le mérite d’inscrire le premier essai de la partie. Après une grosse poussée en mêlée à cinq mètres de la ligne biarrote, l’arbitre accordait logiquement un essai de pénalité aux Isérois (16e, 6-7). Avant cela, Biarritz avait pris les devants grâce à une pénalité de Yachvili, une autre de Baby. C’est grâce à une nouvelle pénalité de chaque buteur que les hommes de Faugeron et Rodriguez viraient en tête à la pause (12-10).

La maladresse du FCG a été criante. Le talonneur Vincent Campo manquait d’ailleurs ses trois premiers lancers (11e, 22e, 26e). Malheureux, c’est lui qui commettait aussi un en-avant après une bonne touche assurée par Fourcade (31e). Trop maladroits avec le ballon, les Grenoblois y ont ajouté l’indiscipline (sur mêlée, 23e et 33e ou dans les rucks à cause de Buto, 27e). Et un manque de précision, quand Tuculet (12e) et Pelissié (38e) tapaient directement en touche, mettant en danger leur équipe dans les 22 mètres. Mais Biarritz n’était pas plus adroit et joueur. Peu de passes et une concentration de percussion dans l’axe pour mettre à la faute l’adversaire.

Deux erreurs payées cash

Au rayon des gestes de classe - ou au moins ceux qui ont le mérite de mettre un peu de folie - on notera le petit coup de pied par-dessus de Bosch (52e). L’arrière biarrot était au point de chute et Grenoble se mettait à la faute. Occasion immédiate de passer trois points pour Yachvili (53e, 18-13). Comprenant qu’au pied ils pouvaiet avancer, les Biarrots ont insisté dans ce domaine. Sous les chandelles, les Isérois se sont montrés fébriles. Waqaseduadua était coupable d’un en-avant dans ses 22 mètres, entraînant le carton jaune de Ninard et la nouvelle pénalité de Yachvili (57e, 21-13). C’est aussi sur le jeu au pied que Grenoble a perdu le fil du match.

A la 67e, dans ses 22m, Pelissié tentait la passe à l’aile pour Bernard. Le troisième ligne aile isérois était à la réception du ballon mais trop seul... Cela profitait aux Basques, qui en trois passes dans la défense, pouvaient envoyer Ngwenya à l’essai (26-16). Une erreur payée cash par le FCG. Rebelote dix minutes plus tard. Pelissié se faisait contrer derrière un ruck par Lund. Yachvili, très habilement à pied, talonnait pour Lund qui ramassait pour aplatir (76e, 33-16). La messe était dite. Grenoble enchaîne sa cinquième défaite de rang. Le Biarritz Olympique se donne le droit de croire encore à une hypothétique sixième place, ou éventuelle septième, qui pourrait être qualificative pour la prochaine H Cup…

 - Rugbyrama@thomasperotto
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |