benoit Baby - biarritz clermont - 23 mars 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, 22e journée, BOPB-ASMCA (32-28): Biarritz fait tomber Clermont

Biarritz fait tomber Clermont

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/03/2013 à 10:57 -
Par Rugbyrama - Le 24/03/2013 à 10:57
À Aguilera, Biarritz s'est offert une victoire de prestige contre Clermont, gardant ainsi encore un espoir pour la qualification en phases finales (32-28).

Voir Biarritz en phase finale du championnat tiendrait du miracle. Compte tenu du match incroyable que les Biarrots viennent de disputer contre Clermont, on a presque envie de croire que tout est possible. Ils le savaient, une défaite face à l'ASMCA ce samed et leur rêves de play-offs seraient définitivement envolés. Remontés comme des coucous, ils entraient donc sur la pelouse d'Aguilera le couteau entre les dents. Devant grâce à l'inévitable Dimitri Yachvili (6-3, 10e), ils poursuivaient sur leur lancée pour inscrire un essai d'avants. Arnaud Héguy profitait d'un maul pour se coucher dans l'en-but et donnait dix points d'avance aux siens (13-3, 12e). Certainement vexés, les Clermontois réagissaient par à-coups mais concrétisaient chacune de leurs attaques. Et après un déboulé de Sitiveni Sivivatu, c'est David Skrela qui se couchait dans l'en-but (16-13, 28e). Le Biarritz olympique serrait davantage en défense en fin de mi-temps et profitait de l'indiscipline clermontoise pour inscrire trois nouveaux points juste avant la pause (19-13, 40e).

Baby, l'homme providentiel

Beaucoup plus forts au retour des vestiaires, les joueurs de l'ASM ont dû se faire souffler dans les bronches par Vern Cotter. Ils entamaient pied au plancher et Brock James inscrivait ses premiers points du match après avoir remplacé David Skrela en première période (19-16, 44e). S'en est suivi un festival de balles perdues, de fautes et de mésententes pendant une vingtaine de minutes. Rien à se mettre sous la dent. Même les buteurs rataient les rares pénalités offertes. Mais comme Clermont a pour habitude de faire la différence quand il le veut, Clermont reste dangereux même quand il semble endormi. James, comme pour se faire pardonner de ses deux échecs précédents, filait dans l'en-but après une combinaison avec Buttin (22-23, 67e). Devant pour la première fois du match, l'ASMCA ne s'arrêtait pas en si bon chemin et prenait même le large avec une course de Zirakashvili, qui profitait d'un ballon gratté dans un regroupement (22-28, 71e).

Clermont était alors leader du Top 14. Cela n'aura duré que deux petites minutes. Le temps à Benoit Baby de réaliser une course complètement folle et d'inscrire un essai en coin après un slalom de cinquante mètres. Évidemment, Dimitri Yachvili transformait (29-28, 73e). Poussé par Aguilera, le Biarritz olympique terminait la rencontre dans le camp adverse, ajoutant même une dernière pénalité sur la sirène (32-28, 80e). L'exploit de cette journée. Avant, peut-être, une qualification pour les playoffs toute aussi extraordinaire.