Expulsion de Sergio PARISSE - stade français bordeaux-Bègles - 17 fevrier 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, 21e journée, Stade français: Pari réussi mais Paris frustré

Pari réussi mais Paris frustré

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/02/2013 à 13:31 -
Par Rugbyrama - Le 18/02/2013 à 13:31
Victorieux de Bordeaux-Bègles, les joueurs du Stade français ont assuré l’essentiel : un succès à domicile. Pour autant, c’est bien la frustration qui prédominait à l’issue du match dans les rangs parisiens : pas de bonus offensif, et un carton rouge, attribué au capitaine Sergio Parisse.
 

Le Stade français peut nourrir des regrets de la réception de Bordeaux-Bègles. Après un très bon début de match, le fait du match est arrivé. Sergio Parisse, le capitaine parisien, pourtant excellent sur le début du match, est expulsé. Derrière, le Stade français marque un nouvel essai puis lève le pied et laisse l’UBB prendre le jeu à son compte. La deuxième mi-temps verra les Girondins tenter de revenir au score et les Parisiens s’arquebouter en défense. "Ca marchait bien à quinze mais on est forcément beaucoup moins ambitieux à quatorze. Il y avait l'occasion de mettre d'autres essais mais en deuxième mi-temps on perd des ballons essentiels. Ca a été dur et malgré ça on a montré de l'énergie, de la solidarité", a analysé David Auradou l’entraîneur du Stade français. 30-14 score final, un résultat qui n’arrange personne ; ni ceux qui visaient la victoire bonifiée, ni ceux qui espéraient ramener des points d’un déplacement.

Le flanker Olivier Missoup confiait à la fin du match sur le site du Stade français: "Ca fait du bien. On avait quand même la pression, car Bordeaux sortait d’un gros match contre Toulon. On a eu la pression cette semaine, il ne faut pas se le cacher. Il n’y a plus de petites équipes dans le Top 14 donc tu es obligé de jouer à 200% chaque match". Et le flanker de reconnaître que le verre n’est qu’à moitié plein: "Tous les points sont importants. On a un peu d’amertume de ne prendre que quatre points, mais à quatorze c’est difficile. On a montré qu’on était solidaire en défense tout le match. […] Sergio, c’est notre capitaine, nous on est tous derrière lui. Personne lui en veut, au contraire on a voulu montrer qu’on est solidaire avec lui. "

Fête gâchée

Évidemment, l’expulsion de Parisse va susciter de la frustration : en infériorité numérique, on peut penser que le Stade français a dû revoir sa stratégie et pratiquer un jeu beaucoup moins ambitieux, abandonnant par la même le point de bonus offensif. Un point précieux dans la course à l’Europe laissé en route par le Stade drançais. Ce point leur fera t-il défaut à la fin du championnat ? L’histoire le dira. En tout cas, tous les autres concurrents à la sixième place ont gagné sans bonus. Les choses n’ont donc strictement pas évolué à ce niveau du classement. Un coup dans l’eau pour Paris donc qui amène Auradou à conclure, fataliste : "C'est très frustrant de laisser passer ce point du bonus offensif dans un championnat très serré. Là, tout de suite, je ne dis pas qu'on pris quatre point mais que l'on en a perdu un."

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×