Steffon ARMITAGE - toulon biarritz - 9 mars 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14, 21e journée, RCT-BOPB (50-15): Toulon comme à la parade

Toulon comme à la parade

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/03/2013 à 17:31 -
Par Rugbyrama - Le 09/03/2013 à 17:31
Les Toulonnais ont remporté leur septième victoire bonifiée à domicile contre Biarritz (50-15) et ont ainsi conservé leur fauteuil de leader du Top 14.

Toulon peut voir venir. Après Toulouse, c’est Biarritz qui tombe à Mayol dans un match de moindre intensité (50-15). Si les Toulonnais ont dominé le match, les Biarrots ont su, par à-coups, gêner le RCT, avec audace et conviction. Les Varois consolident leur place en tête du Top 14 et tout point pris maintenant est essentiel dans la perspective de bien préparer leur quart de finale de H Cup contre Leicester, le 7 avril prochain.

Le RCT a fait ce qu’il fallait pour se rendre le match facile. D’entrée, Wilkinson prenait le score puis Botha concrétisait un premier temps fort (10-0, 7e). Le BO, coriace, réagit en profitant d’un en-avant de Tillous-Borde devant ses 22 mètres. Sur la possession suivante, Yann Lesgourgues se mettait déjà en évidence pour servir Baby qui filait dans l’en-but (10-5, 13e). Vexé, le RCT accentuait sa domination en marquant une nouvelle pénalité par Wilkinson (qui trouvait le poteau… rentrant). Surtout, les Varois inscrivaient dès la 20e minute leur deuxième essai de l’après-midi après arbitrage vidéo. La combinaison en touche, était-elle limpide. Steffon Armitage, trouvé derrière les alignements, s’emparait du ballon, lancé. Alexis Palisson terminait le travail dans les 22 mètres basques tout en tonicité (20-5).

A la demi-heure de jeu, Toulon plantait un troisième essai, laissant penser à cavalier seul. Les Toulonnais avaient alors toute la latitude pour déplacer les Biarrots et les punir. Wilkinson d’une passe volleyée créait un décalage sur la gauche mais Martin était bien pris. Alors le jeu rebondit vite de l’autre côté pour un essai imparable de Giteau, servi par Palisson (25-2, 30e). Ca commençait à faire beaucoup pour des Basques qui avaient alors tout d’une victime expiatoire. Lesgourgues prenait alors une nouvelle fois le jeu offensif biarrot dans ses mains. Sur un turn-over à quarante mètres de ses poteaux, il contournait les défenseurs biarrots avant de redresser sa course vers le camp basque à l’aide d’une feinte de passe qui marcha à merveille. La suite est assurée par les comètes biarrotes. Berquist fixa le dernier défenseur pour lancer Brew qui n’avait plus qu’à aplatir (25-12, 33e).

Vivement le printemps !

Biarritz s’en sortait quand même plutôt bien et allait oser un rapproché à dix points en début de seconde période (25-15, 48e grâce à Barraque). Le chant du cygne. Wilkinson passait sa troisième pénalité avant l’accélération des Varois décisive pour l’obtention du bonus. Ce fut d’abord à Nick Kennedy d’éteindre toute velléité basque tout en ramenant son équipe à un essai du bonus (35-15, 60e). La suite c’est du classique avec un banc toulonnais plus étoffé et une puissance qui faisait alors très mal aux Basques, cantonnés à subir malgré quelques sursauts. Palisson, lui, étonnait son monde en claquant un drop inutile alors que le RCT tenait ce match et avait surtout envie du bonus offensif.

La patience les récompensera avec le cinquième essai inscrit par Wulf après un bon travail de Martin (43-15, 74e). Sébastien Bruno parachevait le travail de sape des siens pour un sixième essai en guise de fin du match. Avec ces deux succès de rang à Mayol, Toulon s’assure quasiment une place de demi-finaliste et va pouvoir basculer dans la préparation du quart de finale de H Cup qui arrive dans moins d’un mois. Surtout, le RCT, maître des événements et implacable lorsqu’une victoire à 50 points se présente, retrouve son allant du début de saison. Vivement le printemps !

 
 

commentaires


  • squal8315/03/2013 15:31

    Ce serait à la foi excitant et étrange de retrouver nos meilleurs ennemis en finales oui oui avec 1 s, mais fort peu probable car une des 2 équipes Tombera avant, des 2 je préfère que se soit les jaunards et oui parceque Toulon! Mais il est très vrai que Clermont a une très grande profondeur de banc. Bonne chance à celui qui trouvera le grand gagnant de la saison. Pilou Pilou

  • piloudéglingué13/03/2013 09:39

    Ben c'était avant de gagner UNE seule finale en plus de 100 ans d'existence et de se vautrer en demie l'année d'après... Néanmoins je suis d'accord sur le fait que l'ASM est favori cette année. Sans problème... Mais sur un match on ne sait jamais. Regardez l'année dernière...

  • le Thiernois11/03/2013 20:21

    Messieurs les Toulonnais meme si vous avez une bien belle Equipe n'oubliez pas que à CLERMONT nous avons une Equipe de 42 joueurs.....ils peus nous manquer des piéces maitresses nos remplaçants sont au diapason et donc on ne vois pas que les titulaires manquent!!!!!!! Allez les Jaunes et Bleus!!!!!!