Benjamin THIERY - montpellier bordeaux bègles - 23 fevrier 2013 - Icon Sport
 
Top 14

Top 14, 19e journée, MHR-Bordeaux-Bègles (15-13): Montpellier s'est fait peur

Montpellier s'est fait peur

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/02/2013 à 17:49 -
Par Rugbyrama - Le 23/02/2013 à 17:49
Après un long chassé-croisé, les Montpelliérains se sont imposés face aux Bordelo-Béglais (15-13). Les Girondins se retrouvent en position de relégables.
 

Montpellier avait à se faire pardonner. Certes, Fabien Galthié avait dit qu'il ne pouvait en vouloir à ses joueurs après la défaite de la semaine passée face au RC Toulon. Certes, les Provençaux avaient eux-mêmes la nécessité de frapper fort. Mais tout de même. Encaisser 50 points, ça fait désordre. Ne serait-ce que pour ça, Montpellier avait l'obligation ce samedi de se retrousser les manches.

Des intentions stériles

Et la venue de Bordeaux-Bègles au stade Yves-du-Manoir n'avait rien d'une sinécure, cette formation girondine restant sur une prestation sans relief face au Stade Français. La bonne nouvelle de cette rencontre, c'est que le froid n'a pas congelé les intentions de jeu, aussi bien d'un côté que de l'autre ! Les Montpelliérains, au cours de 25 première minutes globalement maitrisées, se montraient tranchants dans le jeu et la gestion des ballons de récupération. Malheureusement, un manque de lucidité (ou un excès de gourmandise ?) empêchait Timoci Nagusa d'aller marquer après une belle percée. Toutefois, cette première période a aussi vu les locaux vaciller sur leurs bases : la touche est la mêlée donnaient de dangereux signes de fébrilité. Les Bordelo-Bèglais sortaient de leur coquille au fil des minutes et commençaient à prendre le jeu à leur compte. Mais malgré une énorme occasion d'essai avant la mi-temps, les Girondins ne parvenaient pas plus à conclure. La première période se résumait donc à un duel de buteurs entre Santiago Fernandez et Frederico Nicolas Sanchez, pour un score de 9 à 3 en faveur de Montpellier à la pause.

L'UBB manque le coche

De la bouche même de Stéphane Glas à la pause, Montpellier n'était pas réellement entré dans son match. Et les Héraultais ont bien failli rester en rade tout court au bout de la deuxième : non seulement les bonnes intentions et les percussions d'Alex Tulou (encore une fois excellent) restaient lettres mortes, mais surtout les Bordelo-béglais ont joué bride abattue tout au long du second acte, bousculant les Montpelliérains. Le coup de poignard (presque) décisif fut porté par Talebula, qui interceptait une balle à l'entrée de ses 22 mètres pour s'en allait marquer sans opposition entre les perches montpelliéraines (66e). Avec un score de 13 à 12 en leur défaveur à l'entrée des dix dernières minutes, les joueurs de Stéphane Glas et Mario Ledesma n'en menaient pas large.

Marquée par l'indiscipline (cartons jaunes à Jefferson Poirot et Rassie Van Vuuren), cette fin de match choisissait finalement son vainqueur par le jeu des pénalités : tandis que Fernandez passait une dernière tentative (73e), Nicolas Sanchez ratait lui la balle de match pour l'UBB (78e). Montpellier pouvait souffler (15-13, score final). Une victoire à l'arrachée pour Montpellier ! Ce match n'est certes pas un hold-up, mais Bordeaux-Bègles peut s'en vouloir d'avoir gâché des occasions. Un match en tout cas plus vivant que ne le laisse apparaitre le score, où le jeu a été mis à l'honneur. Une bonne chose à signaler en cette période de frimas et de doublons !

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×