Top 14

Top 14, 19e journée - ASMCA-FCG (10-17): Clermont douche les espoirs de Grenoble

Grenoble10 - 17ASM Clermont

Sous la neige, les Clermontois ont infligé aux Grenoblois leur premier revers de la saison à domicile (17-10). Un véritable coup d'arrêt pour les Isérois.

 
Clermont douche les espoirs de Grenoble - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Les Clermontois sont maintenant les seuls. Avec ce succès à Grenoble (17-10), ils viennent de vaincre en terre hostile, interrompant une série de 25 matchs victorieux des Isérois chez eux. Décidemment après deux matchs échappés à Perpignan et au Racing, Clermont ne pouvait pas cette fois laisser filer une rencontre qu’il maîtrisait à la pause (0-10). Au classement, l’ASM est placée dans la roue du leader toulonnais alors que Toulouse est en chasse-patate pour rentrer dans les deux et valider une qualification directe en demi-finales.

Pour la grande étape des Alpes et après une fringale dans les Pyrénées à Perpignan, Clermont, en baroudeur expérimenté, a assuré sur les fondamentaux. En première mi-temps, quatre ballons grenoblois en touche sont tombés dans l’escarcelle auvergnate. Dans la possession, Grenoble n’existait pas et restait dans le match grâce à des maladresses. Senio jouait au pied à mauvais escient, Hines ou Stanley tentaient des chisteras qui ne s'imposaient pas… Le jeu clermontois manquait de clairvoyance, l’arbitrage aussi sur l’essai de Nalaga (13e). Le Fidjien profitait d’un en-avant de Sivivatu, qui échappait le ballon, pour aller marquer sans opposition. Deux autres actions auraient pu aller au bout pour l’ASM et ainsi entériner le score dès la pause.

Sivivatu sonne le glas isérois

Mais un hors-jeu grossier isérois (23e) puis un en-avant imaginaire signalé contre Sivivatu (35e) qui avait idéalement lancé Hines plein champ, cantonnaient Clermont à dix points. Le FCG pouvait lui regretter ces deux mêlées dans le camp adverse mal négociées par Florian Faure, contraint à l’en-avant (mi-temps : 0-10). Comme attendu, le sommet vers un succès en capitale des Alpes était encore loin avec les lacets les plus durs à arpenter. Ainsi dès le début de seconde période, Grenoble ouvrait son compteur par Pélissié entré en jeu à la place de Courrent (3-10, 43e). Clermont commençait à perdre du terrain, à subir mais une fulgurance allait faire exploser Grenoble. Un en-avant isérois se transforma en ballon de récupération. Benson Stanley servait son capitaine, Rougerie, très en jambes et parfait pour fixer deux défenseurs puis lancer Sivivatu. Le Néo-Z n’avait plus qu’à gambader pour aplatir sans opposition (51e, 3-17).

Le coup portait aux Grenoblois était rude. Ils n’allaient jamais vraiment s’en remettre dans le froid glacial du Stade des Alpes. Clermont imposait des séquences de conservation de balle assez longues et usait les organismes dauphinois. La fierté du FCG le maintenant cahin-caha dans le match. Hunt, refoulé constamment, insistait jusqu’à jouer rapidement une pénalité qui aboutit à l’essai de Pélissié (77e, 10-17). C’était trop tard car Vanderglas allait ensuite perdre le ballon à la sirène, lui qui avait déjà manqué l’essai, refusé à la vidéo car il n’avait pas totalement maîtrisé le cuir dans l’en-but. Ces petits riens font toute la différence entre Grenoble, promu valeureux et Clermont, favori du championnat et désormais seule équipe à avoir tout gagné à domicile. Avec 44 succès de suite en Top 14, Clermont pourrait battre le record berjallien (46) lors de la venue de Toulouse. De quoi pimenter – si besoin était – la lutte pour les deux premières places.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |