Laporte - Toulon - 23 juillet 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top 14 - 18e journée, réactions - Laporte: "Je fais mon mea culpa"

Laporte: "Je fais mon mea culpa"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 17/02/2013 à 10:36 -
Par Rugbyrama - Le 17/02/2013 à 10:36
La déception de Novès pour son 1000e match, les excuses de Laporte, la frustration d'Auradou ou la joie de Landreau... Les phrases marquantes du week-end.
 

Novès (manager du Stade toulousain): "C'est une défaite amère parce que j'ai le sentiment qu'on a dominé mais qu'on perd ce match dans les dix dernière minutes. Le fait de perdre Lamboley rapidement, d'être obligé de laisser Millo-Chluski sur le terrain alors qu'il ne pouvait pas marcher nous a handicapés. Nous avons eu une bonne conquête, mais une erreur de placement a permis l'essai de Perpignan. Les joueurs ont donné le meilleur, mais l'adversaire y a cru jusqu'au bout. Les blessés de la première mi-temps ne nous ont pas permis de faire un coaching adapté. (au sujet du 1.000e match de Novès sous les couleurs toulousaines) C'est anecdotique, j'aurais préféré en avoir cent de moins et avoir gagné contre Perpignan".

Laporte (manager de Toulon): "L'équipe a eu une belle réaction. Elle a bien travaillé dans la semaine et aujourd'hui, elle avait envie de gagner. C'est aussi simple que ça. A Bordeaux (défaite 41-0 la semaine dernière NDLR), on n'était pas descendu du car... Le championnat est long et des accidents peuvent arriver. Je fais quand même mon mea culpa car en donnant dix jours de vacances aux joueurs et en reprenant l'entraînement trois jours avant le match à Bordeaux, il ne fallait pas s'attendre à des miracles. Cela n'excuse quand même pas le manque d'investissement qu'il y a eu ce jour-là."

Galindo (troisième ligne du Racing-Métro): "Ca va mieux parce qu'on gagne. On a fait des matches similaires en début d'année mais on ne gagnait pas. On se fixe des petits objectifs match après match et on les réalise. On est tous plus tranquilles. Le staff, les joueurs, on était inquiets au mois de novembre, mais là ça va mieux."

Lanta (manager de Bayonne): "On était sur une bonne dynamique après deux victoires contre Castres et Perpignan. Ce soir (samedi, NDLR), on a perdu mais on connaît les raisons pour lesquelles on aurait pu gagner aussi. Je pensais vraiment que l'on pouvait gagner au Racing, avec toutes les qualités de cette équipe. Il me semblait que l'on pouvait avoir les arguments pour la gêner ou au moins la mettre en difficulté. Le coup est raté, on va se contenter du point de bonus mais c'est le genre de match qui va nous permettre de grandir."

Auradou (entraîneur du Stade français): "Ca marchait bien à 15 mais on est forcément beaucoup moins ambitieux à 14. Il y avait l'occasion de mettre d'autres essais mais en deuxième mi-temps on perd des ballons essentiels. Ca a été dur et malgré ça on a montré de l'énergie, de la solidarité. C'est très frustrant de laisser passer ce point du bonus offensif dans un championnat très serré. Là, tout de suite, je ne dis pas qu'on a pris quatre points mais que l'on en a perdu un."

Cotter (entraîneur de Clermont): "On a eu un peu de mal au début du match, on a effectué un travail de sape, on a profité de leurs deux cartons jaunes, même si on a eu un peu de déchet on a été appliqué. Il fallait remettre les choses en place après deux défaites consécutives, c'est une période délicate avec le tournoi, on a voulu rester sur les bases, et je suis plutôt satisfait car on n'a pas pris d'essai. Avec la défaite de Toulouse, on fait une bonne opération, et c'est positif pour nous, mais attention car il y a un déplacement à Grenoble qui sera compliqué."

Landreau (manager de Grenoble): "Nous avons livré un match poussif, sur une pelouse indigne du standing de Top 14, mais nous avons retrouvé cette énergie qui était la nôtre il y a quelques semaines et nous avons su puiser mentalement dans nos réserves. Ce succès s'est construit par intermittence. Notre touche a été défaillante. Nous avons concédé des pénalités stupides. Mais le gros point positif de notre match a été notre mêlée. Nous savions que dans ce secteur, nous restions supérieurs à Agen. Il y a eu du mieux ce soir (samedi NDLR), l'équipe s'est ressaisie. Nous allons pouvoir préparer la réception de Clermont avec plus d'enthousiasme".

Rolland (deuxième ligne et capitaine de Castres): "Par rapport à la physionomie du match, on ne peut que se satisfaire de ce point de bonus défensif, parce que les Biarrots ratent beaucoup de points au pied. On peut dire qu'avec le peu de discipline dont on fait preuve, c'est pas mal de prendre un point même si avant le match l'objectif était de gagner. A l'arrivée, on a les ressources d'aller chercher ce point. Il compte quand même".

 
 

commentaires


  • lolomarsat20/02/2013 00:15

    Le rugby est ainsi fait on peut passer un côté parceque Toulon a pris le match par dessus la jambe, et la défaite peut agir ensuite comme une piqure de rappel ! Pour moi ton explication ne colle pas parceque quand tu vois Wilkinson bouffé comme il l'a été contre Bègles, lui ne triche pas ! Bordeaux a fait un grand match pas Toulon c'est tout ! Faut pas voir le mal partout !

  • morkai6619/02/2013 19:58

    mesure déjà en place l'année derniére

  • sttls19/02/2013 17:58

    gozes savait ce qu il faisait, en interdisant les internationaux de l equipe de france de jouer dans le championnat,comme ça il a privé le stade de ses internationaux .qui etait dans les gradins.Comme ça il a fait gagné son equipe de l usap, c est pas bien vu ça!...