Top 14

Steve Black: "Jonny Wilkinson est capable de jouer encore quatre ou cinq ans"

Pour son mentor, Steve Black, l’ouvreur de Toulon, Jonny Wilkinson, peut encore jouer au haut niveau "durant les quatre ou cinq prochaines années".

 
Black: "Wilkinson est capable de jouer encore quatre ou cinq ans" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

En début de semaine, Jonny Wilkinson (33 ans, 91 sélections), le demi d’ouverture international anglais de Toulon, a prolongé pour une saison supplémentaire après une longue période de réflexion. Pour Steve Black, son mentor lors de ses débuts à Newcastle, sa longévité ne fait pas de doute: “Il est capable de jouer encore au top niveau durant les quatre ou cinq prochaines années. Au fil de sa carrière, je me souviens que je lui disais qu’il ne serait pas à son meilleur niveau physique avant 32-34 ans car il a toujours pris soin de lui […] Il ne boit pas, ne fume pas et ne mange pas n’importe quoi et grâce à cette hygiène de vie, il est en bonne condition actuellement", a-t-il confié à The Rugby Paper.

Au-delà de son professionnalisme, Steve Black fait également un parallèle avec le footballeur gallois de Manchester United (Angleterre), Ryan Giggs, évoluant toujours au haut niveau malgré ses 39 printemps. "Sur le point de vue du jeu, il n’y a pas de raison qu’il ne puisse pas reproduire ce que Giggs a fait. Quand vous le regardez jouer pour Manchester United, il a encore beaucoup d’énergie à dépenser jusqu’à la fin de la rencontre [...] Les principales clés de la longévité de Jonny, ce sont sa faim et sa passion pour ce jeu qui n’ont pas faibli du tout. Tant que cela restera pareil et qu’il sentira qu’il peut apporter à son équipe, je pense qu’il continuera de jouer".

Black milite pour un retour avec les Lions

Steve Black va encore plus loin : selon lui, Warren Gatland et les Lions Britanniques ne peuvent pas se passer de Sir Jonny pour leur tournée en Australie cet été. Une formation avec laquelle Wilko n’a plus évolué depuis 2005. "Si vous avez un joueur qui est dans une équipe importante, en course pour remporter la H Cup et le Top 14 et que cet homme est une personne essentielle de cette équipe, ce serait idiot de ne pas porter son attention sur lui […] Il a beaucoup d’expérience. La seule raison de ne pas le prendre serait de prendre quelqu’un encore meilleur que lui. Je sais qu’il y a pas mal de joueurs qui sont en train de faire de merveilleuses carrières mais Jonny est encore à leur niveau".

Enfin, concernant la scène européene, Black a avoué que son protégé restait sur un goût d’inachevé, n’ayant jamais remporté la H Cup ou le Challenge, après avoir disputé son premier match face à Edimbourg en 1997 avec les Newcastle Falcons, soit il y a 16 ans. "Jonny veut tout gagner. Sans l’ombre d’un doute, à la fin de sa carrière, il y aura un manque dans sa collection de trophées, même s’il a remporté la Coupe du monde". Après une finale perdue l’an passé en Amlin Cup contre Biarritz (18-21), nul doute que Wilko rêve de soulever la H Cup et pourquoi pas également le Bouclier de Brennus, deux trophées qui manquent à son palmarès…

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |