Top 14

Michelin est imprenable

ASM Clermont24 - 21Rugby Club Toulonnais

Clermont enregistre un cinquantième match sans défaite à domicile en Top 14 grâce à une pénalité de James après la sirène face au leader, Toulon (24-21).

 
Michelin est imprenable - Rugby - Top 14AFP
 

De plus en plus proches de perdre cette fameuse invincibilité à domicile. Voilà où en sont les Clermontois. Cette fois, ils ont dû s’en remettre à une pénalité au bout du temps additionnel, accordée par l’arbitre. Elle fera jaser, parler. Logique. Giteau a-t-il envoyé volontairement le ballon avec ses mains en touche ? Difficile à dire. Toujours est-il que Brock James a délivré Marcel-Michelin. Victoire 24-21. Toulon y a cru. Mais l’ASMCA n’a jamais lâché l’affaire, même à 14 après un carton jaune d’Aurélien Rougerie (71e).

Cela dit, il semblerait que les mots "doublon", "choc tronqué" ou "absence de poids" n’aient pas la même signification chez tout le monde. On s’en doutait. On a pu le constater lors de ce Clermont-Toulon. Et quel match ! De l’intensité à tous les étages, un volume de jeu extraordinaire proposé par les Clermontois en première mi-temps et un affrontement digne d’un match international. Même sans les sélectionnés, les deux équipes avaient fière allure. Pour ne citer qu’eux, Nalaga, Sivivatu, Stanley, James, Bonnaire ou Cudmore faisaient face à Sheridan, Botha, Masoe, Wilkinson, Giteau ou Delon Armitage.

Dans ce concert de stars pas du tout galvaudé, Clermont avait pris un avantage à la pause grâce à la puissance de son fidjien Napolioni Nalaga. Enfin sur son essai, l’ailier clermontois a plutôt été réactif et opportuniste plutôt que puissant. Un ballon qui traînait sur la ligne d’essai dans le fermé lui a permis d’inscrire son huitième essai de la saison (10-6, 18e). Jusque là, Nalaga avait aussi été un des principaux acteurs des trois-quarts de l’ASM, venant très souvent lancé à l’intérieur de Brock James ou faisant parler sa puissance le long de la ligne de touche.

Clermont confisque le ballon

En face, Toulon, très en place défensivement ne s’en remettait qu’aux fautes adverses. Wilkinson pouvait passer trois pénalités, dont une avec l’aide de la transversale.  C’est que Marcel-Michelin n’est pas inviolé depuis 49 matches pour rien. Il en passera trois autres en deuxième période plus un drop qui offrait le match nul aux Varois (21-21, 79e). Mais cela n’a pas suffi. Le RCT a été privé de ballon en première mi-temps. Un choix tactique audacieux des Clermontois, qui ont préféré relancer beaucoup de ballons, minimisant ainsi la force de frappe offensive adverse. Les Toulonnais ont ensuite dominé tout le deuxième acte, sans réussir à franchir définitivement la défense. Une défense clermontoise impressionnante de solidarité, poussée par un stade bouillonnant. Qui a pu exulter au bout de la souffrance grâce à la pénalité de Brock James.

 - Rugbyrama@thomasperotto
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |