Top 14

Santiago Dellape (Racing): "Expérimenté ne veut pas dire retraité"

Le deuxième ligne italien du Racing a tenu à s'opposer aux propos de son président Jacky Lorenzetti, qui a déclaré cette semaine qu'il était "à la retraite". Pour l'international italien, il ne s'agit rien que d'un "malentendu", et qu'il avait toujours envie d'évoluer "au plus haut niveau" la saison prochaine.

 
Dellape: "Expérimenté ne veut pas dire retraité" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Jacky Lorenzetti, votre président, déclarait hier que vous alliez prendre votre retraite à la fin de la saison. Qu’en est-il ?

Santiago DELLAPE: Ce doit être un malentendu. Il n’est pas question que je prenne ma retraite à la fin de la saison. Dans cette interview, le président parle aussi de Sireli Bobo, Jonny Leo’o, Alvaro Galindo, Mikaele Tuugahala et Andrea Lo Cicero. Nous nous sommes tous concertés quand nous avons vu l’interview. Aucun d’entre nous ne compte prendre sa retraite. Nous n’en voulons pas à Jacky. Peut-être qu’il y a eu une erreur d’interprétation dans ses propos. Il devait vouloir parler de joueurs expérimentés, pas de retraités.

Mais vous ne serez pas conservé au Racing-Metro l’an prochain ?

S.D: C’est ainsi. Mais nous sommes tous en contact avec des clubs de Top 14, pour continuer notre carrière. Nous sommes en bonne forme. Regardez Alvaro et Sireli. Ils sont titulaires ce week-end face à Toulouse. Alvaro a 30 ans. Il a encore de belles années devant lui. Pour ma part, je joue moins que les autres années, mais parce que l’équipe tourne très fort, que de bons deuxième ligne enchaînent les matchs de très haut niveau. Je l’accepte, mais je me sens encore en forme pour faire une saison au plus haut niveau.

Comment expliquez vous que vous n’ayez pas joué beaucoup cette saison ?

S.D: En début de saison, je me suis blessé au biceps. Une blessure qui pourrait arriver à un jeune de 20 ans, qui n’a rien à voir avec mon âge (34 ans, NDLR). Je me suis fait opéré et suis revenu. J’ai joué, mais des petits pépins physiques m’ont empêché d’enchaîner et aujourd’hui où j’ai retrouvé la plénitude de mes moyens, l’équipe est constituée. Il ne reste que très peu de matchs, il y a des plages de récupération. C’est normal que le staff privilégie l’équilibre qu’il a trouvé dans le groupe. Et que l’équipe ne bouge plus beaucoup. C’est aussi simple que cela.

Où évoluerez-vous l’an prochain ?

S.D: Je ne le sais pas encore. j’ai quelques contacts avec des clubs. Mais j’ai encore envie de jouer au plus haut niveau. Je m’en sens encore les capacités. Mes coéquipiers aussi. On ne veut en tout cas, pas que l’on décide de notre fin de carrière pour nous. C’est à nous de dire si l’on est encore apte à jouer ou non. Et en l’occurrence, on a encore tous très faim de jeu.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |