Tuculet - Bordeaux Grenoble - 18 aout 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Retour réussi pour Grenoble

Retour réussi pour Grenoble

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/08/2012 à 21:32 -
Par Rugbyrama - Le 18/08/2012 à 21:32
Les promus Grenoblois se sont offerts une victoire au bout du suspense face à Bordeaux-Bègles, pour leur retour dans l'élite (29-28).

Cela aurait dû être une reprise de tout repos pour une équipe de Bordeaux-Bègles, révélation du dernier Top 14 avec un premier match à domicile contre un promu, la meilleure des mises en route possible. Seulement voilà, les Grenoblois sont tout sauf des faire-valoirs, et ils tenaient à le faire savoir à tout le monde ce samedi soir. Qu'on se le dise, il faudra compter sur cette équipe cette saison et ceux qui les sous-estimeront trouveront à qui parler.

On en voudra pour preuve les vingt premières minutes de ce match. Ainsi, alors que l'on s'attendait à voir l'UBB imprimer son rythme à la partie, les joueurs de Vincent Etcheto se sont montrés totalement amorphes. Ce sont au contraire les Grenoblois, guidés par une charnière Courrent-Stewart excellente de bout en bout, qui se sont montrés les plus dangereux. Une défense très agressive et des intentions de jeu récompensées par deux essais coup sur coup (Kenan Mutapcic à la 10e minute, Rida Jaouher deux minutes plus tard). Ajouté à une première pénalité de Valentin Courrent à la 3e minute, le FC Grenoble menait 17 à 0 au bout de 25 minutes !

La réaction de Bordeaux-Bègles

Heureusement, les joueurs de l'UBB rentraient petit à petit dans leur match. La fin de mi-temps les voyait profiter de la baisse physique et de l'indiscipline Grenobloise (27e, carton jaune à Lucas Dupont) pour enfin prendre le match à leur compte et marquer deux essais. Ajouté à une pénalité de Camille Lopez, les joueurs du nouveau manager Raphaël Ibanez menaient d'un petit point, 18-17.

Mes ces vingt bonnes minutes n'auront pas suffi à ramener à la raison des Grenoblois vaillants, opîniatres et surtout très opportunistes qui ont su profiter de chaque faute ou maladresse adverse. Alors que la deuxième période n'aurait dû que confirmer le retour en forme Bordelais, l'UBB s'est mis la pression tout seul: fautes de main, indiscipline dans le jeu au sol, occasions d'essais manquées ont permis aux Grenoblois de toujours rester au contact et à Valentin Courrent de meubler le score par trois fois (67e, 71e et 75e), contre une seule pénalité de Camille Lopez (51e). À 29-21 pour Grenoble à l'entrée de la dernière minute, le très bel essai de Connor pour l'UBB permettait tout juste de sauver le bonus défensif.

Une entrée ratée pour les joueurs girondins qui devront impérativement se reprendre très vite s'ils souhaitent confirmer cette année leurs belles dispositions de la saison précédente. Les Grenoblois, eux, peuvent se féliciter de cette superbe performance.