Julien Dupuy - toulouse agen - 8 septembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Agen: Rebondir après la claque

Agen: Rebondir après la claque

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/09/2012 à 10:23 -
Par Rugbyrama - Le 14/09/2012 à 10:23
Battus largement à Toulouse samedi dernier (13-62), les Agenais doivent désormais rebondir rapidement et enfin lancer leur saison.

L’an passé, Agen avait débuté sa saison sur les chapeaux de roue. Un bon départ qui avait aidé les Agenais dans leur quête du maintien par la suite. Cette saison, le duo de techniciens Lanta-Daylaud, parti à Bayonne, a été remplacé par le trio Sella-Blin-Darricarrère et les choses n’ont pas commencé aussi bien. Pourtant, malgré déjà quatre défaites en autant de journées, Philippe Sella, le directeur du rugby au SUALG, ne semble pas inquiet: "Il n'y pas de crise. Le groupe vit bien, on travaille dur aux entraînements, il nous manque juste une première victoire". Même son de cloche chez Mathieu Blin, l’entraineur des avants pour qui "un succès nous amènerait la confiance qui nous fait tant défaut". De quoi donner du baume au cœur à ses joueurs alors que se profilent trois rencontres face à des concurrents directs présumés au maintien (Grenoble, Mont-de-Marsan, Bordeaux-Bègles).

Un manque de chance

Outre les nombreux départs des cadres à l’intersaison (Machenaud, Dulin, Senekal et Ahoteiloa NDLR), la cascade de blessures n’a pas facilité la tâche des Agenais en ce début de championnat. L’infirmerie n'a pas désempli en effet avec les Blair, Muller, Fa’aoso, Lagrange, Malonga, Giraud, Vaka sur le flanc. "On manque de chance, a reconnu Darricarrère, l’entraîneur des lignes arrières. Et de réussite aussi car si nous sommes allés huit fois derrière la ligne, seuls quatre essais ont été validés depuis le début de la saison. Ça va forcément payer". Pas encore dos au mur, les Lot-et-Garonnais ont une chance samedi à Armandie de lancer leur saison face au promu grenoblois avant de se rendre à Mont-de-Marsan. Cette fois-ci, le moindre faux-pas sera interdit sous peine de s'engluer dangereusement dans le bas de classement.