Top 14

Racing-Metro 92: Un ogre qui s’assume

Renforcé par l’arrivée de joueurs au talent incontestable et de nouveaux entraîneurs, le Racing-Metro aura l’un des effectifs les plus flamboyants du championnat la saison prochaine. Les joueurs l’assument et s’en satisfont pleinement.

 
Racing: Un statut d'épouvantail assumé - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Pour ceux qui en doutaient encore, le Racing-Metro a changé d’ère à l’intersaison. Derrière le duo d’entraîneurs Labit-Travers estampillé "champion de France", le club francilien fait logiquement figure d’épouvantail cette année, notamment grâce à un recrutement quatre étoiles et l’arrivée de plusieurs monuments du rugby européen. Interrogé sur le site des Ciel et Blanc, le trois-quarts centre international Fabrice Estebanez (31 ans, 8 sélections) reconnaît ce changement de dimension. "Je ne suis là que depuis deux saisons, mais certains joueurs comme Jonathan (Wisniewski NDLR), qui sont au club depuis longtemps et ont œuvré pour que le Racing en soit là aujourd’hui remarquent le changement."

Des changements bénéfiques et nécessaires à l’évolution d’un club aux ambitions sans limite. Toutefois, l’ancien Briviste a tenu à saluer le travail effectué par les différents encadrements des saisons précédentes. "Nous ne sommes plus dans un cycle de reconstruction, même si cette période avait plutôt bien fonctionnée puisque le Racing s’est toujours qualifié en phase finale depuis sa remontée en Top 14. La façon de travailler est différente mais tout aussi plaisante, même si la période actuelle est un peu dure, mais nous sommes obligés de passer par ces moments là car ils font partie de la saison d’un joueur professionnel".

Abondance de biens ne nuit pas

Néanmoins, toutes ces nouvelles arrivées comportent également le risque de créer un embouteillage à certains postes, et ainsi de réduire le temps de jeu de plusieurs éléments du groupe francilien. Une réflexion que Fabrice Estebanez ne partage pas. "Les coaches nous l’ont dit en début de saison, tout le monde partira sur la même ligne et ça sera le meilleur qui jouera. A nous de faire ce qu’il faut pour avoir la chance d’être sur le pré le week-end. Mais la saison est longue et il y aura de la place pour tout le monde".

Ainsi, dans leur sillage, Jamie Roberts, Dan Lydiate et autre Jonathan Sexton pourraient bien permettre à l’ensemble de l’effectif francilien de hausser son niveau de jeu. C’est en tout cas l’avis de l’ex-international treiziste. "L’effectif était déjà de qualité mais c’est certain qu’avec les joueurs de renom qui arrivent, cela va nous tirer vers le haut. On va pouvoir engranger encore davantage d’expérience car malgré leur jeune âge ils ont de vécu. Ils vont faire grandir le club et nous allons grandir à leur côté".

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |