Matadigo - Racing - 10 mai 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Présentation Racing Métro 92 2013-2014: Une nouvelle ère

Racing-Métro: Les nouveaux galactiques?

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/07/2013 à 16:44 -
Par Midi Olympique - Le 16/07/2013 à 16:44
La saison qui vient de s’achever pour les Racingmen n’est pas forcément à retenir en matière de résultats mais celle qui s’annonce fait déjà beaucoup parler et l’enjeu pour les hommes du président Jacky Lorenzetti sera d’assumer la casquette de favoris que beaucoup semblent leur attribuer.

Racing-Metro 92

Fondé en 1882
Stade: Colombes (14000 places)
Président: Jacky Lorenzetti
Entraîneurs: Laurent Travers et Laurent Labit
Classement saison 2012-2013: 6e du Top 14
Palmarès: Champion de France 1892, 1900,1902, 1959, 1990 ; Champion de Pro D2 2009

L'OBJECTIF

Avec le recrutement impressionnant que vient de réaliser le club francilien, il est probable que l’objectif pour la saison à venir sera la qualification immédiate pour les demi-finales. Du moins dans un premier temps... Après une saison de Top 14 moyennement négociée où les Racingmen ne sont parvenus qu’à terminer dernier barragiste, se faisant ainsi sortir sèchement au Stadium par le Stade toulousain. La H Cup ne leur avait pas non plus souri avec une élimination prématurée lors de la phase de poule. Cette année, la donne pourrait être considérablement différente puisqu'avec un effectif pléthorique, les Ciel et Blanc et leur duo d'entraîneurs champions de France Laurent Travers-Laurent Labit ont l'ambition de bien mieux figurer dans les deux compétitions. Attention tout de même aux périodes de doublon où le club francilien pourrait perdre une bonne partie de ses titulaires.

LA STAR: Jonathan Sexton

C’est sûrement l’un des joueurs les plus attendus de ce Top 14 édition 2013-2014. L’ouvreur irlandais de 28 ans est aujourd’hui réputé pour être l’un des tout meilleurs demis d’ouverture de la planète. Performant dans l’animation du jeu, solide en défense, c’est au niveau du jeu au pied que le stratège de Dublin excelle. Enquillant les pénalités comme des perles et métronome en matière d’occupation. De plus, il apportera son expérience du très haut niveau, car Jonathan Sexton, c’est aussi trois titres de champion d’Europe avec le Leinster, trente-six sélections avec le XV du Trèfle dont un grand chelem et récemment, une tournée victorieuse avec les Lions britanniques et irlandais en Australie.

LE JOUEUR A SUIVRE: Jamie Roberts

PA Sport

L’an prochain, Jonathan Sexton n’aura qu’à tendre une passe et la balle atterrira dans les bras du surpuissant centre gallois Jamie Roberts. Un duo qui fait déjà saliver les amateurs de rugby, qui a néanmoins déjà eu l’occasion d’évoluer ensemble sous le maillot des Lions britanniques cet été pour le résultat que l’on connaît. S’il y a un point pour lequel le Racing Métro sera redouté lors de la saison qui s’annonce, ce sera l’impact physique. Le demi-finaliste de la dernière Coupe du monde y est pour beaucoup. Virulent sur les phases défensives, sa force de pénétration est fortement appréciée par ses partenaires, redoutée par ses adversaires. Reste à savoir avec qui il sera associé au centre: l'enfant du club Henry Chavancy ou le cadre et puissant Fabrice Estebanez ? En tout cas, Roberts sera une recrue de choix pour le Racing. Tout comme son compatriote gallois, le flanker Dan Lydiate, qui a tout juste 25 ans et a été élu meilleur joueur du Tournoi des VI Nations 2012.

LE DEPART QUI FAIT MAL: Sireli Bobo

A 37 ans, l’ailier fidjien demeurait encore comme un des meilleurs spécialistes de son poste en Top 14. Même s’il a peu marqué cette saison (un essai), il aura quand même participé à treize matchs du Racing (Top 14 et Heineken Cup), faisant probablement les frais du manque de réalisme qu’ont connu les Franciliens tout au long du championnat. Il évoluera du côté du Japon la saison prochaine mais restera dans les mémoires comme la "bombe", capable de scorer à n’importe quel moment du match en solitaire.

LES MOUVEMENTS

Arrivés: O’Gara (entr., Munster) ; Travers, Labit (ent.), Andreu (Castres) ; Sexton (Leinster) ; Lauret (Biarritz) ; Khinchagishvili (Brive) ; Kruger (Bulls) ; Lydiate (Newport) ; Roberts (Cardiff) ; Lacombe (Southern Kings) ; Desmaison (Bayonne) ; Lapeyre, Magnaval (Toulon) ; Tonga’uiha, Mujati (Northampton) ; Planté (Perpignan) ; Chouvet (Bourguoin).

Départs: Quesada (entr), Noriega (entr) (Stade français) ; Lo Cicera, Leo’o, Tuugahala (arrêt) ; Orlandi (Bath) ; Sa (UBB) ; Bianchin (Montpellier) ; Noirot (Toulon) ; Jané (France à 7) ; Dellape, Barkley (Grenoble) ; Belie (Bayonne) ; Vulivuli (La Rochelle) ; Boussès (Oyonnax) ; Galindo (retour en Argentine) ; Carizza ; Bobo (Japon) ; Bergamasco ; Saubade ; Germain (Brive, prêt) ; Côme (Auch).

 
 

commentaires


  • BobichASM18/07/2013 22:07

    Oui il nous faut un mec qui sache enseigner la rage de vaincre et vaincre la peur de gagner. Sinon l'effectif est là je pense il manque pas grand chose, notre saison s'est jouée le jour la finale de H-Cup... Mais après ouais je suis d'accord que chaque club fonctionne à sa manière mais quelque soit le club je suis pas certain que recruter à outrance des joueurs déjà formés soit bénéfique et c'est malheureusement la tendance majeure du top14 à l'heure actuelle... Alors oui les jeunes jouent à côté de grands talents, oui ça fait connaitre la France à l'étranger, oui des grands internationaux foulent nos pelouses... Mais à m'ment donné faut arrêter sinon on jouera avec 4 joueurs français par club! Je pense que nous sommes à l'heure actuelle façe à un choix, d'un côté le rugby un peu paillette où on recrute à fond ailleurs et le rugby où on forme à bloc sans barrer les jeunes dans les clubs par de très grands internationaux... Espérons que quelque soit le choix, il sera bénéfique!

  • D4GLESH17/07/2013 21:03

    Personnellement, je m'inquiète tout autant pour Milhas & Darricarrère que pour Travers & Labit dont je suis loin d'être convaincu de la réussite au Racing (surtout Labit). Le départ de Travers risque vraiment d'être préjudiciable au CO, mais celui de Labit nous sera peut-être bénéfique dans le sens où s'il était resté, un mec comme Evans, qui a un talent monstre, aurait quitté le club. Labit avait choisi d'écarter des joueurs pour des raisons assez obscures (Lamerat, Evans, Lakafia, Lacrampe, Sanchou ...), et je pense que son départ permettra à tous ces joueurs (en tous cas ceux qui restent) de montrer leur très grand potentiel.

  • seb8320017/07/2013 19:18

    car que je sache les joueurs, qu'ils soient français ou étrangers ne sont pas payés avec des figues...