Top 14

Toulon: Laporte n’avait pas "l’intention d’influencer l’arbitre"

Face au Racing samedi, Bernard Laporte s’est rendu à la pause dans le vestiaire de l’arbitre, M. Raynal. Et cela n’a pas laissé indifférent.

 
Polémique avec Laporte - Rugby - Top 14Icon Sport
 

"Je crois que la partie s’est jouée lorsque Bernard Laporte, l’entraîneur de Toulon, pendant la mi-temps, a été voir l’arbitre dans les vestiaires". Le président du Racing, Jacky Lorenzetti, n’a pas caché, samedi, au micro de Canal+, son indignation après la défaite de justesse de son équipe face à Toulon (23-21). L’homme fort du club francilien lançait même un gros pavé dans la mare. Et l’onde de choc s’est rapidement répercutée. Tout d’abord, le président d’Agen, Alain Tingaud, s’est montré très surpris vis-à-vis de cette situation. "On se demande ce qui est légal ou pas car nous n’avons pas le droit d’entrer dans le vestiaire des arbitres à la mi-temps. Mais si certains se permettent de le faire, il va falloir qu’on le fasse aussi", déclarait-il sur RMC. Guy Novès, le manager de Toulouse, rajoutait: "A partir du moment où je ne m’autorise pas à aller mettre une forme de pression sur l’arbitre, si l’entraîneur adverse se le permet, ça m’interpelle. On doit tous faire les mêmes efforts, même si pour l’entraîneur c’est toujours très dur d’accepter certaines décisions".

Laporte: "Ça m’a agacé"

Interrogé par RMC, Bernard Laporte n’a pas caché son passage dans le vestiaire de M. Raynal à la pause. Et s’en explique. "Bien sûr que j’ai été voir l’arbitre mais je n’ai pas parlé de rugby. M. Raynal peut le dire autant que moi. Chris Masoe m’a simplement dit qu’un joueur du Racing (Dimitri Szarzewski, ndlr) lui avait marché volontairement sur l’oreille. J’ai été voir l’arbitre pour lui dire qu’on allait porter réclamation". Pour autant, il nie avoir tenté de l’influencer sur le sort de la rencontre. "Quand j’ai vu l’oreille de Chris Masoe, j’ai failli vomir tellement c’était affreux. Et ça m’a agacé. […] Mais je ne suis pas allé voir l’arbitre pour lui parler de technique ou de faute. […] Ce n’était pas du tout pour l’influencer. Ça n’a rien à voir. M. Raynal m’a dit que je lui parlais de choses qui ne le regardaient pas. Je regrette mais il n’y avait pas d’intention d’influencer l’arbitre". 

Méné tente de calmer le jeu

Voila une polémique dont se serait bien passé Didier Méné, président de la commission centrale des arbitres. Ce dernier a souhaité calmer le jeu. "C’est banal. Le protocole veut que, si on veut parler à l’arbitre à la mi-temps, on doit le faire en présence d’un membre de l’autre équipe. Là, ça n’a pas été respecté, mais c’est anecdotique. Je ne comprends pas du tout cette parano. Que ça puisse provoquer de l’émoi, ça me dépasse. J’ai vu d’autres clubs intervenir auprès des arbitres dans le tunnel l’an dernier, y compris le Racing, et on n’en a pas autant parlé". Bernard Laporte a, lui, reconnu son erreur: "Aller voir l’arbitre à la fin du match me semble être le mieux. C’est une bonne règle que personne ne rentre dans le vestiaire. Je l’accepte".

Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |