Top 14

Rabadan: "Le Stade français n'est pas efficace"

Actuellement blessé, le troisième ligne du Stade français est revenu sur le début de saison moyen de son équipe et sur la polémique actuelle concernant l’arbitrage des mêlées fermées.

 
Pierre Rabadan se confie - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Quatre match joués, une victoire, un nul, deux défaites et seulement six points au compteur, le Stade français n’a pas réalisé le début de saison qu’il ambitionnait. Après trois années passées sans connaître la joie des phases finales, le club du président Thomas Savare veut y regoûter au plus vite. Mais le récent partage des points à domicile face à Castres (20-20) n’a pas rassuré sur la capacité du Stade français à suivre le rythme imposé par les grosses écuries.

Selon Pierre Rabadan, qui s'est confié sur le site officiel de l'Union Bordeaux-Bègles (prochain adversaire du Stade français, NDLR), plusieurs facteurs expliqueraient ce départ au ralenti: "Les performances ne sont pas pour l'instant à la hauteur des ambitions du club. Je ne sais pas si le mal est profond, je ne le pense pas. Il y a un nouveau staff et des nouvelles idées qui sont véhiculées et on y adhère bien, mais il faut que cela se ressente sur le terrain."

Ne pas commettre les même erreurs

Un nouveau staff composé de Richard Pool-Jones, David Auradou et Christophe Laussucq, qui ne veut pas céder à la panique. Mais bien conscient qu'il n'a plus une grande marge d'erreur. L'an passé, à Chaban-Delmas, les Girondins avaient corrigé les partenaires de Pierre Rabadan (39-6), bonus offensif à la clé. Une contre-performance que les joueurs de la capitale feraient mieux d'éviter ce week-end afin de ne pas revivre une nouvelle saison passée dans le ventre mou du classement. Alors dans quel secteur doivent-ils s'améliorer? "On a un gros problème d'efficacité aujourd'hui. On se rend compte qu'on est plutôt bons en conquête, on a beaucoup de ballons, mais on ne marque pas beaucoup" estime Pierre Rabadan.

Le flanker parisien s’est aussi prêté au jeu du commentaire concernant l’actuel débat sur les nouvelles règles en mêlée fermée et leur application à la lettre par les arbitres du Top 14. "A chaque fois qu'il y a des nouvelles règles, il y a une exagération des arbitres pour nous montrer que nous devons les appliquer. Cette année je pense qu'il y a un abus du sifflet. C'est vrai que c'est assez pénible, si le ballon est exploitable... qu'il soit exploité ! Il faut un état d'esprit qui soit un peu tourné vers l'offensive et le spectacle" a-t-il regretté.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |