Guilhem GUIRADO - perpignan montpellier - 22 decembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Perpignan-Montpellier (30-19): L'Usap en mode guerrier

Perpignan en mode guerrier

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/12/2012 à 22:38 -
Par Rugbyrama - Le 22/12/2012 à 22:38
Après un combat âpre et engagé, Perpignan est venu à bout de Montpellier (30-19) et passe à la septième place. Le MHR, malgré ses efforts, rentre bredouille.

Tous les ingérdients d'un vrai derby était réunis ce samedi à Aimé-Giral : un match enlevé avec deux équipes très joueuses, un engagement de tous les instants, parfois même au delà des règles, et un enjeu qui dépassait le cadre strictement comptable, pourtant déjà prépondérant. Et sur sa pelouse, c'est Perpignan, plus appliqué et plus réaliste, qui a finalement eu le dernier mot devant son voisin montpellierain (30-19). Une victoire qui s'est essentiellement construite en vingt minutes, juste avant et après la pause.

A la demi-heure de jeu, c'est Bertrand Guiry qui forçait une première fois le verrou héraultais, profitant de la vista de Cazenave qui adressait un petit coup de pied sur l'aile désertée par Nagusa (16-9, 31e). Puis Sébastien Taofifenua, entré quelques minutes plut tôt, corsait l'addition en concluant en force une longue séquence des siens (24-9, 54e). Le trou était fait. D'autant que l'artilleur James Hook, déjà très adroit en début de rencontre pour répondre à Nicolas Paillaugue (9-9, 23e), continuait son récital pour maintenir le MHR à distance (61e). Avant de claquer un drop en fin de rencontre pour annihiler tout suspense.

Montpellier en panne d'éfficacité

Tout aussi joueur et conquérant que son adversaire, Montpellier n'avait pas réussi à stopper la marche en avant des Catalans jusqu'à les voir s'éloigner au tableau d'affichage. Mais les hommes de Fabien Galthié allaient finalement trouver les ressources pour réagir et faire douter les Usapistes. Profitant d'une baisse de régime des Perpignanais, il s'offraient un quart d'heure de domination sans partage, campant dans les 22 mètres adverses. Las, ce temps fort n'était récompensé que par l'essai en force de Figallo (58e) après une belle combinaison en touche. Trop juste pour revenir à portée des Catalans, qui pouvaient compter sur leur buteur gallois pour ne pas laisser espérer un bonus défensif au rival.

Même en rentrant bredouille de ce court déplacement, le MHR conserve néanmoins sa place parmi les barragistes. Mais il voit Grenoble revenir à deux points. Et Perpignan à six unités. Emmenée par son capitaine Nicolas Mas, qui a démontré qu'il avait toujours la tête à son club de toujours malgré son départ annoncé vers l'adversaire du jour à la fin de la saison, l'Usap n'a pas seulement emporté la suprématie régionale. Elle s'est donné le droit de rêver encore à la qualification.