Top 14

Perpignan à un tournant

Les prochaines semaines seront décisives pour la suite de la saison de Perpignan, comme le confie son troisième ligne, Bertrand Guiry.

 
Perpignan à un tournant - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Après une première partie de saison en dents de scie avec seulement quatre victoires en onze journées et une neuvième position au classement, en deçà des ambitions catalanes, Perpignan se retrouve au point de départ de deux mois emplis de rencontres capitales. Vont s’enchaîner pour l’Usap les réceptions d’Agen, Montpellier, Clermont et Bordeaux en Top 14, et une double confrontation contre Worcester en Challenge européen pour se disputer la première place de la poule 2.

Une période charnière donc, qui devrait permettre aux joueurs de Marc Delpoux d’engranger des points à domicile afin de remonter vers le haut du tableau: "C'est un tournant de la saison si l'on veut atteindre nos objectifs qui sont la qualification pour les barrages en championnat et la phase finale du Challenge européen", précise le flanker Bertrand Guiry. Avant de juger le niveau de jeu de sa formation, capable du meilleur (contre Toulouse et à Castres, NDLR) comme de prestations assez pauvres (contre Mont-de-Marsan ou à Biarritz, NDLR). "Sur la forme, notre jeu est relativement accompli mais, sur le fond, on est en retard au classement du Top 14. La sixième place est loin d'être acquise. Ces deux mois à venir seront donc décisifs. Pendant la trêve internationale, on a fait le plein de fraîcheur, on est morts de faim".

Un contexte clarifié

Les Catalans vont d’ailleurs pouvoir pleinement se concentrer sur leurs prestations sportives, sans se préoccuper de la situation du club en interne. La question de la succession de Paul Goze, élu a la tête le la Ligue, ayant été rapidement réglée. Guiry apprécie: "Il était important pour le club et les joueurs que l'élection du nouveau président de l'Usap se fasse rapidement. La situation est clarifiée, on sait désormais par qui on va être dirigé, c'est une bonne chose pour la suite de la saison. Les joueurs ont besoin de cela. On connaît le président (Daniel Besson, NDLR) car il est actionnaire depuis presque un an. Il est venu se présenter lundi dans les vestiaires. On sait qu'il a un attachement fort pour ce club et on connaît ses qualités de gestionnaire". Au nouveau président de gérer les finances usapistes, aux joueurs Sang et Or de redresser la barre sur le terrain.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |