Papé - Stade français - 24 avril 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Papé (Stade français): "Qu’on la ferme et qu’on bosse"

Papé: "Qu’on la ferme et qu’on bosse"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 31/12/2012 à 15:05 -
Par Rugbyrama - Le 31/12/2012 à 15:05
Le deuxième ligne du Stade français, Pascal Papé, s’est montré particulièrement remonté et n’a pas mâché ses mots après le revers à Montpellier (54-16).

Depuis trois ans, le Stade français n’a plus accédé aux phases finales du Top 14. Et cette année encore, la formation parisienne risque de rater le bon wagon. Un comble pour un club qui a décroché cinq Brennus lors des quinze dernières saisons. Dimanche, à Montpellier, le Stade français a montré son pire visage. Encaissant une sévère humiliation face à des Héraultais appliqués et motivés (54-16). "Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas pris cinquante points avec le Stade français, a déclaré, dépité, le deuxième ligne du XV de France, Pascal Papé. On ne peut pas tomber plus bas".

Papé: "Nuls, catastrophiques"

Lassé par le comportement de son équipe à l’extérieur et inquiet quant à la copie rendue à Yves-du-Manoir, le capitaine parisien a eu des mots très durs après la rencontre. "On a été nuls dans tous les secteurs, catastrophiques. Quelque part, on ne s'est pas respectés. On s'était dit des grandes paroles dans le vestiaire, mais je crois qu'il faut que ça cesse, qu'on "acte" un peu plus sur le terrain." Cette situation ne plait guère à Pascal Papé, notamment dans l’optique de laisser échapper une nouvelle qualification pour les phases finales. Il en appelle à la fierté de ses partenaires pour qu’ils réagissent au plus vite. Et le prochain match, face à Bayonne, promet d’être explosif, la formation basque sortant d’une correction à Clermont. "Il faut tous se remettre en question, on a un gros match contre Bayonne. Il n'y a pas de grandes phrases à faire. On la ferme et on bosse".