Sexton - Irlande - 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Nouvelles stars du Top 14: Racing-Metro: Jonathan Sexton, l’ange vert

Nouvelles stars du Top 14: Sexton, l’ange vert du Racing

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/07/2013 à 18:16 -
Par Rugbyrama - Le 23/07/2013 à 18:16
Au sein de son incroyable recrutement, le Racing s’est doté d’un des meilleurs ouvreurs de la planète avec Jonathan Sexton, le stratège et artificier irlandais.

Une grande équipe dispose toujours d’un numéro 10 d’envergure. Certes, le Racing disposait dans ses rangs de Jonathan Wisniewski, voire de l’Argentin Juan Martin Hernandez (celui-ci a toutefois été plus utilisé à l’arrière ces derniers temps). Mais le Racing-Metro, dans le sillage d’un recrutement fantastique (Roberts et Lydiate notamment), a décidé de mettre les moyens afin d’acquérir un ouvreur de classe mondiale. Le joueur capable de faire gagner une rencontre à lui tout-seul. Le All Black Dan Carter fait rêver n’importe quel président mais il n’est pas simple d’attirer dans ses filets le plus grand réalisateur de tous les temps. Doté d’une puissance financière certaine, le club francilien s’est alors penché sur le cas de l’Irlandais Jonathan Sexton (28 ans). Avec succès…

Une référence sur la scène internationale et sûrement le meilleur ouvreur d’Europe. Retenu au mois de juin dernier avec les Lions britanniques lors de la tournée en Australie, Sexton a été titulaire lors des trois tests face aux Wallabies. Seuls cinq autres joueurs ont connu pareil honneur lors de ce triptyque: A. Jones, A.W. Jones, North, J. Davies et Halfpenny. Soit cinq Gallois. Ces derniers, auréolés du titre dans le Tournoi des Six nations 2013, étaient en force au sein du squad anglo-saxon. La performance de Sexton n’est pas anodine, d’autant qu’il devait faire face à la concurrence de l’Anglais Owen Farrell, joueur pétri de talent mais qui manque encore de constance.

Trois H Cup à son actif

Sexton, c’est un joueur complet. Un parfait gestionnaire dans le jeu, capable de prendre les intervalles mais aussi d’occuper le terrain à merveille. Son jeu au pied n’a que peu d’équivalent en Europe et il se montre très précis dans l’exercice des tirs au but. Mais en plus d’être performant, il a su se constituer un palmarès impressionnant avec le Leinster. SON Leinster qu’il a finalement quitté pour répondre aux sirènes franciliennes. Né à Dublin, pur produit de la formation du Leinster, Sexton a tout remporté avec son club de cœur: trois H Cup (2009, 2011 et 2012), un Challenge européen (2013) et deux Ligues celtes (2007 et 2013). Une faculté à soulever les trophées qui ne sera pas de trop pour le Racing, qui court après un titre depuis 1990.

Le Racing, et notamment le duo d’entraîneurs Labit-Travers, mise beaucoup pour l’international irlandais (36 sélections). Et côté intégration, celle-ci devrait être facilitée par la présence de Ronan O’Gara, l’ancien ouvreur du XV du Trèfle (128 sélections) recruté durant l’intersaison pour intégrer le staff des Racingmen et qui s’occupera entre autres du jeu au pied. Deux hommes qui se connaissent bien. "Ronan pourra m’aider à m’installer et je pourrais me reposer sur lui qui a beaucoup d’expérience. Nous avons développé une excellente relation amicale ces dernières années. J’ai vraiment hâte de travailler avec lui", a déclaré Sexton sur le site de rté. De l’envie pour la star irlandaise, qui débute une seconde carrière en France.

Icon Sport
 
 

commentaires


  • Almarin28/07/2013 18:09

    Non une star attendue comme le messi et puis que dalle en réalité

  • thomastsf25/07/2013 16:25

    Pour la formation toulonnaise ne t'inquiète pas pour nous. Fickou sort de chez nous, Orioli,Chilachava,Bruni,Guntheretc sont de la formation toulonnaise !

  • MrBrouks25/07/2013 11:38

    je ne connais pas ton parcours de rugbyman LESECATEUR, mais ton pseudo en dit long ;-) Perso je suis l'exemple même de l'échec de la formation Française... Ouvreur avec une bonne passe, des cannes, et véloce j'ai glissé au centre et à l'aile car j'avais autant de pied que Ibanez!!! Au lieu de me faire bosser cet aspect de mon jeu, les coachs se sont dit : Allez hop, il a de la vista, on va l'utiliser au centre.le résultat n'a pas été mauvais, j'ai même eu la chance de titiller le haut niveau (avant la blessure qui te fragilise à vie) mais dans la prise d'initiative et la décision des coachs je me suis dis quelle connerie. pourquoi ou joue toujours sur les qualités "intrinsèque" du joueur au lieu de les façonner pour en faire des mecs complet, capable de jouer un peu partout? Et pour répondre à ta question, un second couteau qui tente, et qui se rate prend le risque de définitivement disparaître. Ca se voit à tous les niveaux et même au meilleur. Poitrenaud, et sa Poitraunade avec les Bleus, il l'a payé de sa carrière en sélection, alors faut pas me dire qu'un remplacent joue toujours libéré et sans pression, c'est une connerie monumentale.