Other Agency

Nouvelles stars du Top 14 2013-2014 - FCG: Palmer-Kimlin, les deux font la paire

Nouvelles stars du Top 14: Palmer-Kimlin, les 2 font la paire
Par Rugbyrama

Le 18/07/2013 à 17:04

Grenoble a réalisé un recrutement pertinent en attirant notamment deux joueurs des Brumbies (Australie): le pilier Dan Palmer, et le troisième ligne, Peter Kimlin.

Kimlin et Palmer. Ces noms ne vous disent sûrement pas grand-chose. Il faut dire que le recrutement du club isérois de Grenoble, promu l'année dernière en Top 14, n'a pas été le plus médiatisé. Et pourtant. Nous sommes prêts à parier que ces deux joueurs australiens, tous deux provenant de la franchise des Brumbies (qui a terminé première de sa conférence en Super 15), basée à Canberra, vont vite sortir de l'anonymat.

Kimlin, un meneur d’hommes

Auteur d'un match étincelant, il a été l'un des grands artisans de la victoire des siens contre ni plus ni moins que le gratin des îles britanniques (14-12). Excellent sauteur (il culmine à près de 2m), il s'est aussi démarqué par sa maîtrise et sa gestion du match en tant que capitaine. Victime de petites blessures à répétition au début de sa carrière, Kimlin débarque à présent en France au top de sa forme.

Palmer, spécialiste de la mêlée

Moins en vue ces derniers temps suite à une blessure récurrente à l'orteil d'un pied qui l'a contraint à se faire opérer, le pilier droit Dan Palmer (24 ans; une sélection avec les Wallabies) était lui aussi prévu dans le squad de l'Australie pour juin. Considéré comme l'un des futurs grands à son poste dans son pays, ce spécialiste de la mêlée (c'est lui qui menait les séances d'analyses vidéo chez les Brumbies), barré par les récentes performances de son coéquipier, Ben Alexander, a décidé de sacrifier ses ambitions nationales pour perfectionner son domaine de prédilection dans le Top 14.

Interrogé par la presse australienne en janvier dernier, celui-ci expliquait son choix: "Le rugby français propose un style de jeu que j'apprécie particulièrement et je pense que je peux vraiment développer et progresser en tant que pilier droit. En Top 14, tu joues contre les meilleurs piliers du monde chaque semaine et c'est un défi que je suis impatient de relever." Et si avec ces deux joueurs, c’était finalement Grenoble qui avait réalisé le recrutement le plus juste...

0
0