Saimoni VAKA - stade français agen - 10 novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Montpellier trébuche, Vaka supersonique

Montpellier trébuche, Vaka supersonique

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 11/11/2012 à 18:46 -
Par Rugbyrama - Le 11/11/2012 à 18:46
Mont-de-Marsan a arraché son premier succès alors que Montpellier a chuté à Toulouse. L'Agenais Vaka a déposé toute la défense parisien. Les temps forts...
 

EN HAUSSE

Mont-de-Marsan

Ca y est ! Mont-de-Marsan a enfin débloqué son compteur de victoire ! Contre toute attente, les Montois, qui n’avaient pas encore remporté la moindre rencontre à domicile, à Guy-Boniface, l’ont fait sur le terrain d’un prétendant affiché aux phases finales, le Racing-Metro. Certes, les Franciliens étaient privés de leurs internationaux. Mais ils ont surtout cruellement manqué d’envie et d’engagement pour remporter un match de rugby. Vertus qui habitaient en revanche les Landais qui, bien que menés tout le long du match, sont toujours restés à portée de leur adversaire. In fine, c’est l’ouvreur Vignau-Tuquet qui porta l’estocade, en passant un drop lointain à trois minutes de la fin du match. Les Montois pouvaient enfin exulter.

EN BAISSE

Montpellier

Les Montpelliérains ont subi un franc coup d’arrêt à Toulouse. Venus en Haut-Garonne gonflés d’ambitions, face à une équipe qu’ils savaient diminuée par l’absence de quinze joueurs (blessés, internationaux, suspendu) les Héraultais en sont repartis bredouilles (27-9). Certes, l’écart au score ne reflète pas la physionomie du match. Mais la leçon de réalisme donnée par les Toulousains fut réelle. Probablement ce qui sépare encore, à l’heure actuelle, le MHR des équipes du calibre du champion de France. Pour ne rien arranger, Fabien Galthié a perdu deux joueurs-clé de son effectif, à savoir l’ailier-buteur Martin Bustos Moyano, et le puissant troisième ligne Alex Tulou.

LE JOUEUR

Mutapcic (Grenoble)

Sur la pelouse gorgée d’eau de Lesdiguières et au sein d’une rencontre extrêmement fermée, le pilier bosniaque du FCG s’est illustré. La performance du joueur de 30 ans, notamment en mêlée fermée, n’est pas étrangère au remplacement très précoce de Neemia Tialata, en grande difficulté (47e) par Renaud Boyoud. Et jusqu’à 75e minute de jeu, Kenan Mutapcic ne ménageait pas ses efforts aussi bien en conquête qu’en défense. Une prestation trois étoiles.

L'ESSAI

Vaka (Agen)

L’ailier fidjien du SUA a encore fait parler sa vitesse. Et de quelle manière ! Sur une touche agenaise, Narjissi trouvait Fonua qui déviait sur Lorée. Ce dernier servait Pelesasa, qui percutait et passait les bras pour un coéquipier. Le jeu rebondissait sur Roux qui transmettait à Vaka sur l’aile à hauteur de la ligne des 22 mètres. S’ensuivait une accélération d’un autre monde, qui déposait les Parisiens Porical et Sackey, qui revenaient pourtant en travers.

LA STAT

50

Marcel-Michelin est décidément imprenable. En s’imposant face à Toulon, leader du championnat qui débarquait en Auvergne avec la ferme intention de vaincre, les Clermontois ont remporté leur cinquantième succès de rang à domicile en championnat.

LA DECLA

Ibanez (manager de Bordeaux-Bègles)

"La remise en question est profonde, avec l'encadrement technique, on se doit d'assurer nos responsabilités sur le match, savoir pourquoi à certains moments les joueurs prennent des options qui vont à l'envers du jeu. La déception est immense, pour ma part, ça me fait mal au ventre, pour les joueurs qui s'impliquent à fond la semaine pour essayer de renverser la situation. On est dans un combat permanent mais il est hors de question de renoncer".