Top 14

Montpellier-Stade français (54-16) - Un Montpellier de gala

Montpellier Hérault Rugby54 - 16Stade Français

En verve en attaque, bien guidé par Bustos Moyano (29 points), Montpellier a inflingé une sévère correction à un Stade français à la dérive (54-16).

 
Un Montpellier de gala - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Il ne fallait pas arriver en retard ce dimanche au stade Yves-du-Manoir de Montpellier. En effet, après seulement quatre minutes de jeu, le score était dejà de 10 à 0 en faveur des Héraultais. La faute à un essai de Doumayrou, à la suite d'une touche jouée rapidement par Trinh Duc, et deux coups de pied, une pénalité et une transformation, de Bustos Moyano. Les Parisiens, que l’on sait très mal à l’aise à l’extérieur, ne réussissaient pas leur début de match, c’est le moins que l’on puisse dire. Pour autant les hommes de David Auradou ne renonçaient pas, et allaient peu à peu revenir dans le match, par l’intermédiaire de Jérôme Porical. L’ancien joueur de Perpignan allait passer deux pénalités en quatre minute (8e, 12e) pour réduire le score (10-6). Et le buteur aurait pu ramener les siens encore plus près des Montpelliérains, mais sa pénalité, pourtant largement dans ses cordes, passait à côté.

A partir de la les Héraultais reprenaient leur domination et allaient scorer dix sept points en sept minutes, avec une pénalité de Bustos Moyano et deux essais, de Nagusa et Trinh Duc, tout deux transformés par l’ailier argentin (27-6). Même si Jérôme Porical réduisait le score juste avant la mi-temps (27-9), l’écart était déjà fait. Et les Montpelliérains étaient déjà en possession du point de bonus offensif.

Paris explose en seconde mi-temps

Un point de bonus que le MHR allait vite perdre en seconde mi-temps. Alors que l’on jouait depuis sept minutes, Missoup venait conclure un beau mouvement parisien et réduire le score (27-16). On pensait alors que les joueurs de la capitale pourraient revenir dans le match et inquiéter les hommes de Fabien Galthié. Il n’en fut rien. Car Montpellier reprit ses aises dans cette rencontre, tout d’abord par le pied de Bustos Moyano, impeccable ce dimanche (29 points au total), qui allait passer deux pénalités (49e, 52e) pour porter le score à 33 à 16. Les joueurs du président Altrad partaient alors à la conquête du point de bonus offensif. Un point de bonus qu’ils allaient décrocher à la 55e minute avec un essai de Tomas. Et le supplice des Parisiens n’était pas encore terminé. Car le club aux treize boucliers de Brennus allait encore encaisser deux essais, par Galletier et Bustos Moyano. Le score est lourd et sans appel (54-16). Ne déméritant pas, le Stade français se montrait pour autant inefficace en attaque, complètement contenu par le MHR. Pire, le club parisien a semblé s'effondrer au fil des minutes face à l'envie héraultaise. Montpellier se rachète après sa défaite contre Perpignan alors que le Stade français confirme qu’il a toutes les peines du monde à s’imposer à l’extérieur.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |