Guyot - Mont de Marsan Biarritz - 30 décembre 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Mont-de-Marsan-Biarritz (18-19) - Biarritz s'est fait très peur

Biarritz s'est fait très peur

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 30/12/2012 à 18:33 -
Par Rugbyrama - Le 30/12/2012 à 18:33
Après un combat âpre, Biarritz a assuré l'essentiel en s'imposant chez la lanterne rouge, Mont-de-Marsan (19-18). Mais que ce fut dur pour les Basques !
 

C'est une victoire courte mais primordiale pour Biarritz. Actuellement en convalescence, les Biarrots n'avaient en effet pas le droit à l'erreur lors de cette 14e journée de Top 14. Pour les Montois, cette seconde partie de championnat n'a pas commencé sous les meilleurs auspices avec un succès qui leur échappe d'une seule longueur.

Alors que l'on pouvait s'attendre à un début de partie un peu poussif, on était loin du compte du côté de Guy-Boniface. Alors que Benoît Baby venait à peine de donner le coup d'envoi, voilà que les Biarrots réalisaient une bonne entame et se voyaient bénéficier d'un essai de pénalité sur le premier temps fort basque (2e, 0-7). Cueillis à froid, les Montois se montraient pour leur part réalistes et remontaient au score, en profitant du pied de Duvallet (6-7). Pourtant dominateurs, les Biarrots manquaient quant à eux cruellement de lucidité. Mais l'embellie fut de courte durée. Les fautes se multipliant de part et d'autre. S'engageait alors un véritable chassé-croisé entre les deux formations. Les Montois prenant même un temps la tête au score. Yachvili avait finalement le dernier mot permettant au BO de mener à la pause (12-13) dans une partie qui restait indécise.

Biarritz laborieux

Au retour des vestiaires, Mont-de-Marsan semblait prendre les rênes de la partie. Pourtant, en manque de concrétisation, les hommes de Stéphane Prosper multipliaient autant les mauvais choix que les fautes. Yachvili ne se faisait alors pas prier et réussissait deux pénalités supplémentaires (49e, 56e, 12-19). Alors que les deux formations se retrouvaient en infériorité numérique (Bost, Thion), la fin de partie prenait une toute autre tournure donnant un peu de piquant à une seconde période bien laborieuse. Claverie, rentré en jeu, sonnait en effet la révolte du côté des Landais réussissant deux coups de pied quasi consécutifs (71e, 74e, 18-19). Mais cela ne suffisait pas pour les Montois qui échouaient à rien de leur première victoire à domicile en Top 14.

Malgré cette treizième défaite de rang et de nombreux regrets, les Montois peuvent se consoler avec un point de bonus défensif. Une maigre consolation certes mais qui résonne comme une lueur d'espoir pour le Stade Montois, toujours lanterne rouge du classement. Pour Biarritz aussi, cette victoire représente un nouveau départ avant la réception d'Agen, relégable, lors de la 15e journée. Le BOPB, malgré une copie moyenne, reste toujours au contact du wagon des qualifiables, à six points de Grenoble.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×