Berard - Montpellier Clermont - 25 aout 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Montpellier, héraut d’action

Montpellier, héraut d’action

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/08/2012 à 08:53 -
Par Rugbyrama - Le 29/08/2012 à 08:53
Les Montpelliérains, qui reçoivent Agen samedi (18h30), veulent s'inscrire dans la constance et casser leur image d’équipe à réaction.
 

La victoire face à Clermont a soulagé Montpellier. Défait lors de la première journée au Stade français, le MHR a su se remobiliser pour faire patiner les Clermontois. Pour sa deuxième réception de rang, samedi face Agen, le club héraultais veut imposer sa force: "On n’a pas envie d’être une équipe moyenne, à chaque fois dans la réaction", clame le demi de mêlée, Julien Tomas, sur le site du club, au sortir de l’entraînement mardi. Car avant Clermont, la contre-performance à Charléty (16-32) avait mis en lumière les lacunes montpelliéraines. Tomas toujours: "Nous avions manqué d’engagement, de précision, d’envie". Trois valeurs que devraient porter haut les Agenais, encore orphelins de victoires après deux matchs à Armandie. Les conditions d’un match-piège sont réunies. Le demi de mêlée compare d’ailleurs ce match à ceux de l’an dernier contre Brive ou Bayonne, qui après des déconvenues dans leur antre, débarquaient sans complexe.

Galthié: " Quand on est une bonne équipe, on ne se relâche pas"

Le relâchement serait alors la pire chose qui puisse arriver aux Héraultais face à des Lot-et-Garonnais, mobilisés et vexés que les entraîneurs du Top 14 les aient condamnés au Pro D2 dans un récent sondage paru dans Midi Olympique. Le directeur du rugby, Fabien Galthié, fixe la ligne de bonne conduite: "Il faut essayer d’avoir un peu de continuité et ne pas toujours être performant sur la colère". Julien Tomas, qui devrait débuter sur le banc après la bonne prestation de Paillaugue à la mêlée, va plus loin: "On veut grandir, être constant dans la dimension mentale. Si on perd samedi, cela signifiera qu’on n’est pas invité à jouer le haut de tableau". Si la tendance est au calme à Yves-du-Manoir, la rigueur et la détermination transpirent dans les propos montpelliérains. Galthié envoie ainsi un message lapidaire: "Quand on est une bonne équipe, on ne se relâche pas". Des propos peu rassurants pour des Agenais qui ne pourront pas compter sur une défaillance mentale des barragistes de la saison dernière.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×