David Marty -perpignan bordeaux bègles - 24 aout 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Marty: "On n'a pas toujours ce que l'on mérite"

Marty: "On n'a pas toujours ce que l'on mérite"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/11/2012 à 10:52 -
Par Rugbyrama - Le 02/11/2012 à 10:52
Séduisants et entreprenants à Castres jeudi, les Perpignanais se sont encore inclinés dans les dernières minutes (36-38). Pour David Marty, l'Usap est pourtant sur la bonne voie... 

Ce revers fait-il mal ?

David MARTY: Mal non, mais nous sommes frustrés. Cela se joue à pas grand-chose.

Ce n'est pas la première fois que l'Usap s'incline dans les dernières minutes...

D.M.: Effectivement, cela fait plusieurs fois. Il faut chercher à comprendre pourquoi le sort du match bascule souvent de l'autre côté et pas du nôtre. Là, j'ai une petite idée de la raison mais je le garderai pour moi. Après, nous sommes contents du contenu. Il nous manque juste un peu de maîtrise. On réalise un match de très haut niveau mais pour gagner à l'extérieur, il faut faire le match parfait. Il ne manque presque rien mais bon...

Ne pensez-vous pas que Perpignan devrait se retrouver plus haut au classement ?

D.M.: Si, on le mériterait. Mais on n'a pas toujours ce que l'on mérite. Alors il faut se poser les bonnes questions et corriger le petit truc qu'il manque. On perd souvent des matchs au couteau mais si on gagne au couteau, ça m'ira.

Sentez-vous pourtant des progrès ?

D.M.: Bien sûr. A la fin du match, dans le vestiaire, tout le monde était conscient que nous avons fait un super match. C'est le plus important. Quelque chose est en train de naître doucement. Ça va payer.

Vous avez été sanctionnés à quatorze reprises, contre quatre pénalités concédées par les Castrais. L'indiscipline est-elle la cause de votre défaite ?

D.M.: Je n'ai pas trouvé cela si flagrant. Je regrette deux avantages en première mi-temps qui ne nous ont pas profité, dont l'un termine par un essai adverse. Mais bon, cela arrive à tout le monde de se tromper.

Un déplacement à Biarritz, sans les internationaux, se profile. Pour ne pas décrocher, il faudrait néanmoins l'emporter...

D.M.: J'espère que l'on prouvera que nous possédons un groupe élargi capable de rivaliser avec beaucoup de monde malgré l'absence des internationaux. Le BO, qui s'est incliné à Grenoble, va être plus que revanchard et va essayer de répondre de la meilleure des manières. Mais après chaque défaite, il existe toujours une raison, et donc toujours une solution pour gagner la rencontre suivante.