Fabien Galthié - Montpellier Agen - 8 septembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Galthié: "Deux décisions injustes et qui pèsent lourd"

Galthié: "Deux décisions injustes et qui pèsent lourd"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 09/09/2012 à 10:40 -
Par Rugbyrama - Le 09/09/2012 à 10:40
La colère de Galthié, Lanta qui demande du temps, Prosper abattu et Michalak heureux de découvrir Mayol...Retrouvez les phrases du week-end.

Fabien Galthié (entraîneur de Montpellier): "C'est connu, il faut accepter le résultat tel quel. Du côté biarrot, ils sont plus satisfaits que nous. On prend trois essais en jouant à 13. Il y avait 3-3 à la mi-temps, voilà. On est forcément un peu déçu, on n'a pas réussi à prendre le score, on a tenté, on a réussi trop tard, mais c'était important pour nous de coller dans les matches, de ne pas prendre de raclée. Pour moi, les deux cartons jaunes n'y sont absolument pas, vous regarderez la vidéo, il y a une lutte en l'air et un placage avec ballon. C'est décevant, ces deux décisions qui sont injustes et qui pèsent très lourd. A 13, avec nos absents, c'est trop dur. Pour résumer, on a eu des mauvais rebonds, deux rebonds qui ne sont pas favorables."

William Servat (entraîneur des avants de Toulouse): " Nous avons le sourire car nous avons pris du plaisir mais nous sommes conscients que nous avons eu de la réussite. Agen n'a jamais fermé le jeu et c'est agréable car cela donne du spectacle. Je tiens aussi à féliciter les arbitres qui sont attaqués de toutes parts depuis le début de la saison par des gens qui ne comprennent finalement pas grand-chose au rugby. Ils font un bon début de saison contrairement à ce que pourraient laisser penser ces attaques incessantes dont ils sont l'objet".

Frédéric Michalak (demi d'ouverture de Toulon): "J'ai découvert Mayol, cette ambiance, la sortie du bus au milieu de la foule. C'était impressionnant et excitant. J'ai remplacé Jonny Wilkinson assez tôt parce qu'il avait mal à la tête. Il faut penser à sa santé, nous aurons besoin de lui par la suite et il ne fallait pas prendre de risque.

Stéphane Prosper (entraîneur de Mont-de-Marsan): "Il n'y a pas grand-chose à dire, nous avons été battus dans tous les compartiments du jeu. Nous avions beaucoup de blessés et il y a de nouvelles blessures ce soir. Nous sommes vraiment dans le dur, il faut essayer de faire le dos rond, attendre que ça passe et repartir de l'avant."

David Marty (trois-quarts centre et capitaine de Perpignan): "Je suis soulagé mais pas spécialement content. Dans les vestiaires on s'est dit entre nous que, malgré tout, il fallait savoir profiter de ce genre de victoire. On réalise une bonne première période, mais on doit mieux trier nos ballons et choisir les coups à jouer. J'ai beaucoup aimé l'état d'esprit de l'équipe. Juste après l'essai bayonnais, on a su réagir, inscrire un essai même s'il est refusé. C'est la preuve que ce groupe a envie de réussir des choses".

Christian Lanta (entraîneur de Bayonne): "Je le répète, mais laissez-nous un peu de temps. Bien sûr qu'il y a de la frustration ce soir... En première mi-temps, on est aux abonnés absents. Après, il est difficile de s'imposer mais je retire de vraies satisfactions de notre seconde période. Les joueurs ont su trouvé des solutions dans l'axe et dans l'épreuve de force. Après l'heure de jeu, on savait que leur mêlée allait souffrir en l'absence de Nicolas Mas, mais jouer à 14 pendant 2O minutes a pesé sur le résultat final".