Top 14

Toulon: le repos des guerriers

Après un début de saison en boulet de canon, Bernard Laporte a décidé d’accorder une semaine de repos à dix-huit de ses joueurs. Si le manager a refusé de communiquer les noms des heureux élus, il s'agit des joueurs les plus sollicités depuis le début de la saison.

 
Le repos des guerriers  - Rugby - Top 14Icon Sport
 

C’est ce que l’on peut appeler une récompense. A la manière d’un maître d’école qui, satisfait du travail de sa classe, allonge la durée de récréation de ses élèves, Bernard Laporte a accordé des vacances à ses champions. Il faut dire que le manager varois à de quoi être comblé. Six matchs, six victoires. Des scores fleuves, des points de bonus offensifs, une défense déjà performante, qui n’a concédé que cinq essais, des victoires à l’extérieur, des concurrents directs balayés... Bref, Bernard Laporte est un homme heureux, et il a de bonnes raisons de l’être. Alors pour récompenser ses joueurs, et aussi ménager des organismes qui, pour la plupart, n’ont plus vingt ans, il a décidé de laisser des joueurs au repos. "Il y avait un challenge entre nous: une semaine de vacances pour six victoires lors des six premiers matchs. Quand on remporte les challenges, il faut les tenir ! On a joué, ils ont gagné !"

Et pas seulement quelques uns. Dix-huit au total. Mais qui ? Laporte reste interdit, et ne divulguera pas, pour le moment, l’identité des "vacanciers". Mais on peut, au vu du temps de jeu déjà conséquent de plusieurs joueurs, avoir une petite idée de ceux qui souffleront. Du coup, les heureux élus bénéficient de cinq jours "off". Certains quitteront Toulon pour décompresser sous d'autres cieux, mais "tous auront un programme physique", pour revenir dans les meilleures dispositions.

Qui pour affronter Toulouse ?

Seulement voilà, le septième et prochaine journée de Top 14 prévoit une affiche pour le moins alléchante, remake de la finale de la saison dernière: Toulouse-Toulon, rencontre que les Haut-Garonnais ont choisi de délocaliser au Stadium. Alors, qui pour jouer ce choc ? Si Laporte affirme qu’il ne s’agit que d’une "décompression", une grande partie des joueurs laissés libres ne devraient pas prendre part au match contre Toulouse. Seuls certains seront sur le banc, toutefois: "Il faut bien faire une équipe avec un banc !", s’est exclamé le manager en conférence de presse. Un turnover qui devrait néanmoins profiter à plusieurs. D’abord, des joueurs internationaux qui ont besoin de temps de jeu à leur poste: ainsi, Frédéric Michalak pourrait retrouver une occasion de briller à l’ouverture, après avoir convaincu à la mêlée. Le Gallois Gareth Jenkins, victime de la concurrence d’Andrew Sheridan, pourrait aussi en profiter.

Il y aussi les revanchards, qui comptent une à une les minutes passées sur le terrain (ou pas...). Geoffrey Messina n’a pas encore eu l’occasion de s’illustrer. Benjamin Lapeyre, titulaire indiscutable l’année dernière, se trouve barré par Delon Armitage à l’arrière et victime de la montée en puissance de Vincent Martin à l’aile. Enfin d’autres, habituels remplaçants, étrenneront peut-être leurs premiers galons de titulaires. On imagine aussi que l’effectif sera complété par des jeunes varois, sérieux clients du championnat de France Espoirs. Envoyés au feu face à Toulouse, ils auront la lourde tâche de faire oublier les stars internationales du RCT.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |