Montage Williams Botha - Rugbyrama
 
Top 14

Le RCT aura-t-il la meilleure deuxième ligne du monde avec Botha-Williams ?

Toulon aura-t-il la meilleure deuxième ligne du monde ?

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/07/2013 à 18:51 -
Par Rugbyrama - Le 09/07/2013 à 18:51
En réussissant à enrôler Ali Williams, Toulon continue à créer une armada impressionnante. Et son association avec Bakkies Botha devrait faire des ravages.
 

Bakkies Botha et Ali Williams porteront le même maillot la saison prochaine. Celui de Toulon. Vous ne rêvez pas: ce duo foulera les pelouses du Top 14 dans la réalité et non par l’intermédiaire d’un quelconque jeu virtuel. Ce mardi, le RCT s’est permis le luxe d’attirer dans ses filets un des tous meilleurs deuxième lignes de la planète, réussissant un coup de maître alors que l’on pensait son recrutement terminé. C’était sans compter sur la détermination des dirigeants varois, qui souhaitent réunir sous la même bannière une pléiade de stars afin de régner sans partage sur l’Europe du rugby.

Surtout, si les perspectives de voir évoluer Williams dans le championnat français font rêver, c'est que son association avec Bakkies Botha s'annonce tonitruante. Les mots manquent. Car Toulon s’est constitué une deuxième ligne de haute volée. Peut-être même l’une des toutes meilleures jamais réunies. Certes, il y a bien eu des tandems très forts dans un passé récent comme O’Connell-O’Callaghan (Munster et Irlande depuis près d'une décennie) ou Botha-Matfield (Afrique du Sud championne du monde 2007). Mais en Top 14, difficile de penser à un équivalent aussi prestigieux. Pelous-Albacete à Toulouse, c'était énorme. Mais Botha-Williams, quand même...

Deux champions du monde côte à côte

En tout cas, il n’est pas évident de trouver un duo aussi guerrier et compétitif que Botha-Williams. De surcroît, le Springbok et le All Black présentent des références hallucinantes. Leurs palmarès, déjà. Les deux ont décroché une Coupe du monde (2007 pour Botha, 2011 pour Williams). Le Néo-Zélandais compte également cinq Tri-Nations à son actif, contre deux pour le Sud-Africain. Et les deux hommes ont dépassé les 75 capes en équipe nationale (77 pour Williams, 76 pour Botha).

Sur le plan technique, le pack varois va pouvoir compter sur deux éléments qui excellent dans les secteurs de la conquête. Botha est une valeur sûre en tant que premier sauteur et un redoutable pousseur en mêlée fermée. Williams n’a rien à lui envier dans ces deux domaines et il est reconnu unanimement comme un manieur de ballons hors pair pour son poste. Et même si les deux hommes ont dépassé la trentaine, ils jouissent d’une grande mobilité. Quant à leur sens du combat, il a fait leur renommée.

Il est évidemment encore trop tôt pour parler de meilleure deuxième ligne au monde. Il faut que l’osmose entre les deux hommes opère. A eux de constituer leur légende. Et ce, dès la saison prochaine devant un public de Mayol qui ne demande qu’à s’enflammer. Si Botha et Williams, ensemble, arrivent au niveau de complémentarité qui leur est prêté, il fans toulonnais pourront dire: "J'y étais".

Reuters
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×