Ducalcon - Perpignan Racing - 27 octobre 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Le Racing s'embourbe

Le Racing s'embourbe

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/10/2012 à 11:22 -
Par Rugbyrama - Le 29/10/2012 à 11:22
Alors que la victoire était à sa portée, le Racing-Metro a réalisé une mauvaise opération en s'inclinant à Perpignan (13-17) samedi. Avant de rendre visite à Toulouse ce jeudi, les Franciliens sont conscients de la fragilité de leur position actuelle.

Frustrés, forcément frustrés les Racingmen... A la 72e, ils menaient encore 13-11 sur le terrain de Perpignan samedi. Avant de laisser filer le match et de s'incliner. "Nous sommes déçus car, comme je l’ai précisé dans le vestiaire à la fin de la rencontre, j’aurais presque préféré passer à coté du match par manque d’engagement, d’implication dans le combat", confiait l'entraîneur Gonzalo Quesada. Ce ne fut pas le cas. Malmenées en première mi-temps, ses troupes sont revenues sur la pelouse d'Aimé-Giral survoltées. Dominatrices en mêlée fermée, elles ont même étouffé leur adversaire catalan et investi sa moitié de terrain pour prendre l'avantage au score. Pas suffisant. "L’utilisation du ballon a été plutôt intéressante même si la gestion du vent en première mi-temps n’a pas été bonne, analyse Quesada sur le site internet du club. Nous avons enchaîné trop de temps de jeu dans notre camp en nous mettant sous pression, ce qui leur a permis de marquer quelques pénalités. L'équipe a répondu présente, dans le jeu et dans l'état d'esprit sauf qu'encore une fois, il y a eu pas mal d’imprécisions".

Quesada: "Une situation très, très délicate"

Gonzalo Quesada fait référence à une somme d'erreurs fatales dans la dernière ligne droite du match. Notamment du malheureux Henry Chavancy, coupable d'avoir été sanctionné de dix mètres supplémentaires pour avoir contesté une décision arbitrale, ce qui a amené la pénalité décisive de Hook, et d'avoir échappé deux ballons dans les ultimes minutes. "Cette défaite, c'est la mienne", assume d'ailleurs l'intéressé dans Midi Olympique ce lundi. Lui et ses coéquipiers, après trois revers de rang en championnat, devront pourtant vite relever la tête alors qu'un périlleux déplacement à Toulouse se profile jeudi... Quesada attend "une remise en question individuelle de certains joueurs parce que beaucoup ont fait un grand match (à Perpignan, N.D.L.R.). Nous avions ce match en mains, nous prenons un bonus mais cela ne suffit pas".

Aujourd'hui, le Racing-Metro commence à être englué en milieu de classement. Voilà pourquoi il a réalisé une mauvaise opération en s'inclinant en Catalogne. "Avant d'aller à Toulouse, cela nous met dans une situation très, très délicate", reconnaît l'entraîneur. Et pour ne pas décrocher du wagon de tête, ses hommes doivent croire en l'exploit...