Vakatawa - Racing Bordeaux - 1 septembre 2012 - AFP
 
Article
commentaires
Top 14

Le Racing a pris son temps

Le Racing a pris son temps

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/09/2012 à 21:19 -
Par Rugbyrama - Le 01/09/2012 à 21:19
A Yves-du-Manoir, les Racingmen ont sû être patients face à des Bordelo-Béglais joueurs mais trop souvent à la faute (18-7).

Soixante-dix-huitième minute: le score de 18-0 en faveur du Racing semblait sans équivoque. Pourtant, à cet instant, pour celui qui a suivi la rencontre, il était plutôt sévère pour des Bordelo-Béglais pas récompensés de leurs nombreux efforts. La faute tout d’abord à une défense du Racing qui a su faire le dos rond et ne pas plier sous les coups de boutoir girondins notamment lors du premier gros temps fort de l’UBB dans les 20 premières minutes.

Puis, une fois l’orage passé, les Racingmen ont petit à petit pris le dessus sur leurs vis-à-vis grâce à un cinq de devant dominateur dans les phases d’affrontement. Et pendant que Gaëtan Germain, le buteur du Racing, permettait aux siens de prendre l’avantage (6-0), le court du match aurait pu être tout autre. Cela aurait pu être le cas sans un sauvetage de Vakatawa et Estebanez alors que le centre de l’UBB, Félix Le Bourhis, semblait aller à l’essai en bout d’alignement (32e). Prévenu mais pas châtié, le Racing allait alors ne plus être inquiété par les Girondins, trop souvent à la faute dans le jeu au sol.

La réaction d’orgueil de Bordeaux-Bègles

Il semblait écrit que le Racing allait l’emporter, comme une sorte de fatalité pour des Bordelo-Béglais pourtant joueurs mais incapables de scorer même en supériorité numérique comme lors de l’expulsion temporaire d’Antoine Battut, le troisième ligne du Racing (49e). Bien au contraire, durant cette période, ce sont les Franciliens qui se montraient les plus dangereux, Vakatawa donnant même deux fois des sueurs froides à la défense girondine (52e, 69e). Mais les hommes de Raphaël Ibanez et Vincent Etcheto ne voulaient pas repartir à vide de leur voyage à Yves-du-Manoir. Et sur un turn-over, Treloar concluait un essai incroyable de 100m, bien aidé par le travail de son centre Malei (78e). Les deux minutes restantes ne suffiront pas aux Bordelo-Béglais pour arracher le point de bonus défensif. Le Racing, grâce à un pack conquérant, a remporté pour sa part son deuxième succès de la saison (18-7). Et se replace au classement.