Top 14

Top14, Castres - Rémi Lamerat: "Toulon ? Je suis admiratif mais je n'ai pas peur"

Castres est revenu de Biarritz avec un précieux point de bonus défensif, samedi soir. Désormais quatrièmes au classement, les Tarnais se préparent à enchaîner deux réceptions capitales face à Toulon, vendredi, puis Montpellier, la semaine prochaine. Le trois-quarts centre castrais Rémi Lamerat, auteur de prestations encourageantes depuis son retour sur les terrains, se projette sur ces échéances.

 
Lamerat: "Toulon ? Je suis admiratif mais je n'ai pas peur"  - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Ce point de bonus défensif décroché à la sirène constitue-t-il une bonne affaire comptable ?

Rémi LAMERAT: L'équipe était venue chercher un peu plus. Car en cas de victoire, nous aurions frappé un grand coup au classement. Mais vu la physionomie du match, Biarritz aurait pu nous distancer avant la fin, si Yachvili avait été en réussite. Alors, finir dans les clous du bonus défensif est une bonne chose finalement. C'est un moindre mal.

Une semaine après la victoire face à Paris, le CO confirme sa capacité à plutôt bien gérer les doublons...

R.L.: L'équipe avait réalisé un très bon match face au Stade français. Cela a moins été le cas à Biarritz. Nous avons évoqué le sujet avant la rencontre : le fait de perdre des joueurs importants de l'effectif fait mal effectivement. Mais il y a d'excellents éléments derrière pour assurer la relève. C'était un des objectifs de la saison de parvenir à faire tourner. L'effectif est assez large pour se donner les moyens de gagner en toutes circonstances.

Comment abordez-vous les deux réceptions à venir contre Toulon et Montpellier ?

R.L.: Il y a d'abord l'ogre toulonnais à la maison qui vient de mettre cinquante points à Montpellier. Toulon s'est bien remis dans la marche. Je suis admiratif de leur saison car cela fait plusieurs années qu'ils étaient attendus à ce niveau et ils répondent enfin présent. Mais ce match ne me fait pas non plus peur. Le RCT reste prenable. Ces deux matchs sont capitaux en tout cas. Si l'équipe s'en sort bien, elle se donnera un peu de sécurité pour la fin de saison.

Quel premier bilan tirez-vous de votre retour au premier plan, deux mois après votre grand retour sur les terrains ?

R.L.: Ca revient doucement. Je me sens bien physiquement et j'arrive à enchaîner, c'est le plus important. Après, ce n'est pas encore le top niveau en matière de rugby mais je n'ai plus d'appréhension. Face à Biarritz, nous savions qu'il n'y aurait pas beaucoup de ballons à jouer, il fallait surtout s'appliquer à bien défendre. Je pense que ça a été bien fait.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |