Top 14

Tchale-Watchou: "Clermont a aussi mal aux côtes que nous"

Amoindris par plusieurs blessures, dont celle du capitaine Nicolas Mas d'entrée, et réduits à quatorze au quart d'heure de jeu, les Perpignanais se sont inclinés (31-53) à Clermont samedi. Mais le deuxième ligne Robins Tchale-Watchou veut retenir les vertus et les ambitions affichées par l'Usap.

 
Ils ont aussi mal que nous - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Que vous inspire cette défaite à Clermont ?

Robins TCHALE-WATCHOU: En général, les rencontres contre Clermont sont plutôt intenses. Avec un joueur en moins pour nous dès la 15e (après les sorties de Mas et Pulu, donc de l'instauration de la règle de carence, obligeant l'Usap à jouer à 14, N.D.L.R.), l'intensité était encore plus forte. Entre les nouvelles règles à appréhender, l'enjeu du match et ce que je viens d'expliquer, il fallait trouver une place pour réaliser une bonne performance. Même si nous n'avons pas de chances avec les blessures, l'équipe avait à cœur de répondre présent et de faire bonne figure. On est en train de construire un groupe et il y a eu beaucoup de bonnes choses qui nous permettent d'avoir de l'espoir.

Malgré l'ampleur du score ?

R.T.-W.: Il faut être réaliste quand même. A quatorze contre quinze à Clermont presque tout le match... Si on ne fait pas les efforts nécessaires, le tarif, c'est quatre-vingt points. Mais là, au moins, je sais qu'en face, ils ont aussi mal aux côtes que nous !

Offensivement, même à quatorze, vous avez d'ailleurs réussi à inscrire quatre essais...

R.T.-W.: Sur ce plan, on progresse. A ce stade de la saison, tout le travail mis en place commence à payer mais on ne peut pas, en seulement huit semaines, créer un groupe qui va tout casser sur le terrain. C'est pour cela qu'il faut positiver, positiver et encore positiver.

On vous a vu, joueurs et staff, vous réunir sur la pelouse à la fin du match. Pourquoi ?

R.T.-W.: L’Usap a cette particularité d’être un club identitaire dont les valeurs doivent être partagées par tous. Les nouveaux ont le fighting spirit en eux et l’ont montré. Cela passe avant la stratégie et le jeu. On avait besoin de se retrouver entre nous. L'expérience de ce samedi va nous servir cette saison.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |