Top 14

Ibrahim Diarra (Castres): "Ça commençait vraiment à piquer"

Alors que certaines équipes du Top 14 profitent de la trêve pour prendre des vacances, les Castrais d'Ibrahim Diarra ont choisi de garder le cap. A cinq journées du terme de la phase régulière le troisième ligne tarnais, qui fera son retour la semaine prochaine, évoque la fin de saison de son club.

 
Diarra: "Ça commençait vraiment à piquer" - Rugby - Top 14Icon Sport
 

Durant ces deux semaines de coupure en Top 14, comment vous organisez-vous ?

Ibrahim DIARRA: Nous en profitons tout d’abord pour faire reposer les organismes. Après, nous avons un programme qui est en quelque sorte à la carte. Nous allons profiter des soins pour nous régénérer et ceux qui ont peu de temps de jeu, depuis le début de la saison, vont travailler physiquement. Nous reprendrons l’entrainement collectif dès lundi pour préparer le match d’Agen.

Cette trêve a-t-elle fait du bien au groupe ?

I.B: Clairement. Ca commençait vraiment à piquer tant sur le plan physique que mental. Nous avions beaucoup d’absents et nous avons enchainé plusieurs matchs de haut niveau. Nous allons enfin pouvoir enregistrer des retours, comme celui de Brice Dulin, qui devraient nous faire du bien.

Personnellement, comment-vous sentez-vous après votre blessure au genou face à Clermont ?

I.B: J’ai été prudent avec mon entorse du genou, je n’ai pas voulu forcer trop rapidement. J’ai repris jeudi avec une demie heure de vélo et de la musculation. Peu à peu, je vais accélérer pour recommencer la course et être prêt pour la reprise de lundi. Mais tout va bien, je serai disponible pour recevoir Agen.

Avez-vous évacué la large défaite encaissée à Clermont (37 à 10) ?

I.B: Ça n’a pas été difficile. Nous avons analysé nos erreurs et nous allons travailler pour ne pas les reproduire. Nous sommes les numéro un au contre en touche et nous comptons le rester. Mais face à Clermont, nous avons perdu trop de ballons de ce secteur qui est d’habitude notre point fort. Nous n’avons donc pas eu la possibilité d’imposer notre jeu et nos lancements. Face à l’une des plus grandes équipes d’Europe, cela se paye cash. Mais il n’y a pas que du négatif à retenir. Pendant les vingt premières minutes, nous avons réussi à les tenir, mais j’avoue que l’essai de Sivivatu nous a fait très mal.

Comment abordez-vous la fin de saison ?

I.B: L’objectif est la qualification. Nous allons aborder tous les matchs comme des rencontres de phases finales. Nous devons absolument faire un 3/3 à domicile (Agen, Bordeaux-Bègles et Mont-de-Marsan) mais nous allons essayer de décrocher un résultat à l’extérieur. Nous allons nous déplacer à Perpignan et au Racing qui reviennent très fort. Mais la qualification passera d’abord par la réception de Agen.

En revanche, le secteur de la mêlée va mieux. Comment l’expliquez-vous ?

I.B: Il est vrai que depuis quelques matchs, notre pack est bien plus efficace et nous l’avons vu contre Clermont et Toulon. Nous avons fait des petits réglages et nous sommes vraiment ressoudés. Nous en avons beaucoup parlé car il est très important d’échanger nos avis concernant la mêlée. Je pense que dans ce secteur ça se joue à 90% dans la tête. Notre mêlée est garante de notre jeu.

Comment analysez-vous les performances de vos internationaux ?

I.B: Nous sommes très contents pour eux car ils le méritent. De toutes façon, si ce n’était pas eux, c’était moi ! (rires) Plus sérieusement, je suis fier de jouer avec ces bonhommes et d’ailleurs je vais ce week-end au Stade de France pour les soutenir. Ce qu’ils vivent est tout simplement génial.

Etes-vous impatient de leurs retours ?

I.B.: Dans un sens oui car ce sont des cadres dans notre équipe. Christophe Samson et Antonie Claassen sont des nouvelles recrues mais ils se sont très vite adaptés à notre jeu et ils sont devenus très importants. Alors oui nous avons hâte qu’ils rentrent, tout comme Max Evans (Ecosse, NDLR) et Mihaita Lazar (Roumanie, NDLR).

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |