Top 14

Guillaume Bernad (Aviron bayonnais): "On était prévenu mais on s'est fait cueillir d'entrée"

Le troisième ligne de Bayonne, Guillaume Bernad, a déploré la mauvaise entame de match de son équipe lors du revers à Bordeaux-Bègles (39-13) samedi. En effet, après vingt minutes de jeu, les Basques étaient menés 22-3. Un retard quasiment impossible à remonter.

Guillaume Bernad (Aviron bayonnais): "On était prévenu mais on s'est fait cueillir d'entrée" "Ce n'est pas faute de nous avoir prévenus mais on rate notre entame. Après vingt minutes, il y a 22-3. Jusqu'à la 70e minute, on arrive à revenir mais on n'arrive pas à concrétiser. C'est le début du match qui fait la différence, même si à la fin on prend deux essais sur des fautes individuelles. C'est frustrant car il n'y a que 25-13 à la 70e, si tu marques un essai tu peux prendre un point de bonus, tout est envisageable. Mais ce sont eux qui marquent deux essais. Quarante points encaissés, c'est un score lourd, il va falloir rebondir. Pour expliquer notre entame, je ne sais pas, je ne suis pas magicien, c'est mentalement, inconsciemment. Pourtant on était prévenu mais on s'est fait cueillir d'entrée et il a fallu avoir quinze points dans la musette pour se réveiller. C'est à méditer car contre d'autres équipes, ça sera pire et même à la maison, on ne pourra pas revenir."

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |