Les avants en mêlée - grenoble lyon - 9 aout 2012 - Icon Sport
 
Top 14

Grenoble doit retenir la leçon

Grenoble doit retenir la leçon

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/08/2012 à 12:09 -
Par Rugbyrama - Le 27/08/2012 à 12:09
Les Isérois ont vécu un week-end délicat à Castres (défaite 30-13). Victorieux à Bordeaux, ils étaient en apprentissage dans le Tarn, face à ce qui se fait de mieux en conquête dans le Top 14.
 

Le maître castrais a été sévère avec les Grenoblois en conquête. Mais l’élève isérois, impétueux, s’est évertué, en fin de rencontre, à priver les demi-finalistes du dernier Top 14 d’un bonus qui leur était promis. Le caractère d’un groupe, privé notamment de Courrent et Sowerby, a plu à Sylvain Begon, l’entraîneur des avants: "L’ essai de Cyril Veyret et le bel état d’esprit affiché font partie des satisfactions", expliquait-il à la fin du match en guise de bons points. Reste à s’améliorer dans les matières principales. Celles qui font l’essence du rugby. "On doit être plus disciplinés car on l’a emporté en jouant à treize à Bordeaux mais, à Castres, cela se paye cash".

"L’important est de pouvoir faire tourner l’effectif et d’éviter les blessés"

Assis au premier rang du XV alpin, Laurent Bouchet, le talonneur formé au club, esquisse les contours de la leçon à apprendre par cœur. "Il faut retourner au boulot, on se rend compte des exigences du haut-niveau et de la nécessité d’avoir une conquête irréprochable". Cette prestation à Pierre-Antoine, marquée par une conquête archi-dominée, servira là de repoussoir. "On sait ce qu’il ne faut pas reproduire", appuie Bouchet. Sous peine de voir les mêmes sanctions s’appliquer. Soucieux d’élever leur niveau de jeu, les Grenoblois font preuve d’auto-critique sans tomber dans l’abattement.

La rentrée vient juste de sonner et l’année sera longue pour obtenir la moyenne qui leur permettra de s’implanter dans l’élite. D’où le besoin – vital – de faire jouer tout le monde, d’intégrer les jeunes prometteurs comme Bouchet, Veyret ou Nouhaillaguet. Car il est entendu que le maintien grenoblois ne se jouera pas à Castres, Toulon, Clermont ou Toulouse. "Nos jeunes s’aguerrissent, se rassure Fabrice Landreau, le directeur sportif du club. L’important est de pouvoir faire tourner l’effectif et d’éviter les blessés". Et de montrer déjà que le FCG retient la leçon donnée par le CO. Le Stade français, bonnet d’âne à l’extérieur, viendra visiter Grenoble et sera un révélateur de la capacité iséroise à assimiler le niveau requis pour rester en Top 14.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×