Rida Jaouher - Grenoble Toulon - 20 avril 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Top 14

Top14, 28e journée (bilan): Grenoble renversant, Fofana supersonique

Grenoble renversant, Fofana supersonique

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 22/04/2013 à 09:51 -
Par Rugbyrama - Le 22/04/2013 à 09:51
L'exploit de Grenoble, la désillusion de Perpignan, la classe de Fofana ou encore la longévité de Contepomi.... Retrouvez les temps forts de la 25e journée.
 

EN HAUSSE

Grenoble

Menés 21-6 à la pause, les Grenoblois auraient pu lâcher prise et encaisser une septième défaite consécutive qui, au fond, n’aurait pas eu de conséquences ravageuses. Pourtant, pour ce dernier rendez-vous de la saison à domicile, les hommes de Fabrice Landreau ont montré qu’ils avaient de l’orgueil. Beaucoup d’orgueil. Au prix d’un deuxième acte renversant, les Grenoblois, se sont offerts le scalp du RCT grâce à des essais de Ninard, Hegarty et Pélissié (25-24). Bien qu’en difficulté ces derniers temps, cette équipe iséroise a bel bien amené un vrai bol d’air frais au Top 14 cette saison.

EN BAISSE

Perpignan

Face à une équipe agenaise d’ores et déjà condamnée, l’Usap avait l’occasion de rester en course pour les phases finales, mais rien n’a tourné rond pour les Catalans, à Armandie. Malgré un vrai désir de jouer, les coéquipiers de David Marty ont souffert en conquête et enchaîné les fautes de mains. Les Agenais, désireux de terminer sur une bonne note à domicile, en ont profité (23-15).

LE JOUEUR

Felipe Contepomi (Stade français)

Pour l’un des derniers matchs de sa carrière et avant de repartir dans son pays natal, Felipe Contepomi a démontré au public du Stade de France qu’à bientôt 36 ans, il avait encore de beaux restes. Positionné à l’ouverture avant de glisser au centre lorsque Jules Plisson est entré en jeu, l’Argentin a réalisé une partie pleine. Les amateurs de rugby ne pourront que regretter le départ de ce grand monsieur de la balle ovale, qui donnera tout pour quitter la scène rugbystique sur une victoire en Challenge européen.

L’ESSAI

Wesley Fofana (Clermont)

Toulouse savait qu’à Clermont le danger pouvait venir de partout et que les arrières auvergnats n’étaient en rien fâchés avec l’idée de transformer les défenseurs adverses en piquets de slalom géant. Pourtant, dès la première minute de jeu, Wesley Fofana s’emparait du ballon, raffutait Vasil Kakovin avant de remporter son duel face à Clément Poitrenaud et d’enchainer avec un nouveau raffut sur Yann David pour ouvrir le score de la rencontre. Une fois de plus, le félin clermontois a démontré toute l’étendue de sa classe pour le plus grand bonheur du public auvergnat.

LA STAT

22

Depuis le 2 mars et la 20ème journée, l’Union Bordeaux-Bègles a récolté 22 points sur 30 possibles. Avec quatre succès, un match nul et une seule défaite sur cette période, le constat est simple : aucune équipe n’a fait mieux que les hommes de Raphaël Ibanez. Pour donner un ordre idée, même le rouleau compresseur clermontois a dû "se contenter" de 21 points durant ce laps de temps. Aucun doute possible, l’UBB est bel et bien le tube de cette fin de saison en Top 14.

LA DECLA

Christian Lanta (entraîneur de Bayonne)

"Depuis notre défaite face à Toulouse en septembre, on s'était promis "plus jamais de défaite à Jean-Dauger". C'est l'un des objectifs, il est atteint. On a peut-être réussi à faire déjouer Montpellier, on ne les a pas vus sous leur meilleur jour, ils ont tombé des ballons, leurs joueurs puissants n'avançaient pas".